A la uneCamargueEconomie

LE 7H50 Ellio Zaouche : « Notre plus grosse difficulté au Grau-du-Roi c’est de trouver du personnel pour la saison »

Restaurateur au Grau-du-Roi depuis 15 ans, Ellio Zaouche a créé une association de commerçants. (photo Boris Boutet)
Restaurateur au Grau-du-Roi depuis 15 ans, Ellio Zaouche a créé une association de commerçants. (photo Boris Boutet)

Ellio Zaouche est restaurateur au Grau-du-Roi depuis quinze ans. En 2020, il a créé l'Association des commerçants du Grau-du-Roi centre-ville. Pour Objectif Gard, il revient sur le début de la saison et annonce les actions qu'il entend mener avec son collectif. 

Objectif Gard : Comment s'est passée la réouverture des terrasses au Grau-du-Roi ? 

Ellio Zaouche : Plutôt bien, on a un peu de monde et les gens avaient hâte de revenir dans les restaurants. Je suis encore marqué par un couple de Suisses qui devait rentrer mais a prolongé son séjour jusqu'au 19 mai pour pouvoir manger un midi en terrasse. Aujourd'hui, notre plus grosse difficulté, c'est de trouver du personnel. Beaucoup de cuisiniers et de serveurs se sont recyclés et ont changé de métier avec la crise sanitaire. Et au Grau-du-Roi, il est aussi très difficile de pouvoir les loger.

Comment avez-vous vécu cette longue fermeture ? 

Très honnêtement, en bord de mer, la fermeture l'hiver n'est pas trop gênante. On vit de toute façon un confinement naturel chaque année. Le premier confinement a été compliqué à gérer, nous avons souscrit à un prêt garanti par l'État que nous devrons rembourser. Mais depuis, nous avons été très bien suivis et aidés. Nous n'avons pas trop à nous plaindre.

Qu'en est-il pour les autres commerçants du centre-ville ?

Je crois c'était très brouillon pour tout le monde au début de la crise sanitaire. Certains se sont retrouvés avec d'importants stocks sur les bras, d'autres au contraire ont eu des difficultés pour s'approvisionner à l'étranger. Chacun a dû s'adapter. Mais à ma connaissance, au Grau-du-Roi, on n'a pas eu trop de dépôts de bilan.

Vous avez créé l'Association des commerçants du Grau-du-Roi centre-ville quelques semaines avant la crise sanitaire. Avez-vous pu recruter des membres ?

Nous sommes 49 commerçants adhérents sans avoir réellement démarché. De nombreuses professions - restaurateurs, magasins de vêtements et de chaussures, coiffeurs, épiceries... -  sont représentées. Notre objectif est de créer des animations dans le centre-ville. Même si nous ne sommes pas un syndicat, nous sommes en position de faire remonter certains problèmes communs auprès de la mairie et de la chambre de commerce.

Qu'en est-il des actions que vous souhaitiez mener ? 

Tout est resté longtemps en stand-by mais nous allons démarrer le 4 juillet, juste avant le début du rush de l'été. Nous allons organiser une journée d'animations pour valoriser les commerçants du centre-ville. Un animateur de rue présentera chacun d'entre eux. Il sera accompagné deux danseuses sévillanes. Dans le même temps, une peña déambulera elle aussi dans Le Grau-du-Roi. Du port de pêche le matin, pour faire venir des estivants dans des quartiers où ils n'ont pas l'habitude d'aller. Une grande tombola gratuite sera aussi organisée. L'idée est de donner des tickets à nos adhérents pour qu'ils les offrent tout au long de la journée à leurs clients.

L'an dernier, vous annonciez vouloir créer les Vendredis du Grau-du-Roi, inspirés des Jeudis de Nîmes. Est-ce toujours d'actualité ?

C'est en pourparlers avec la municipalité et le maire a l'air d'y tenir. Nous aimerions les lancer sur les quatre vendredis de septembre. Mais nous avons aussi plein d'autres projets pour animer le centre-ville, notamment pendant l'hiver. Nous aimerions travailler en partenariat avec les associations communales. L'objectif, c'est qu'un maximum de commerces restent ouverts toute l'année en incitant les gens à sortir, même l'hiver. Ce serait bon pour l'économie mais aussi pour le moral des habitants et le dynamisme général de la ville. C'est un cercle vertueux à instaurer.

Propos recueillis par Boris Boutet

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité