A la uneNîmesNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Renaud Ripart : l’adieu aux larmes

Un immense voile a été déployé par les Gladiators aux jardins de la Fontaine. (Photo DR)
Renaud Ripart et les supporters nîmois émus aux larmes. (Photo Boris Boutet)

À quelques heures de son départ pour Troyes, une surprise attendait Renaud Ripart aux jardins de la Fontaine. À son arrivée sur place, plus d'une centaine de Gladiators se sont mis à chanter derrière un immense voile à son effigie. 

C'est une véritable prouesse artistique qu'a réalisé le principal groupe de supporters du Nîmes Olympique. En moins de 48 heures, les membres des Gladiators ont conçu un immense voile représentant l'enfant du club. Ce dernier, qui doit quitter le Gard ce lundi pour rejoindre Troyes, sa nouvelle équipe, pensait disputer une dernière partie de pétanque entre amis aux jardins de la Fontaine. Mais à son arrivée sur place, aux environs de 17 heures, une foule déchaînée l'attendait.

Visiblement très ému, le joueur de 28 ans a eu du mal à retenir ses larmes, perceptibles malgré ses lunettes de soleil. Pas à pas, il s'est approché du kop massé au premier étage des jardins de la Fontaine. Puis, tel un torero cape en main, il a enchaîné quelques passes. Celles-là même qu'il réalisait régulièrement lors de ses buts inscrits aux Costières.

À l'instar de Toifilou Maoulida il y a quelques saisons, Renaud Ripart s'est ensuite mué en capo pour lancer un sonore "Aux armes" repris comme un seul homme par ses fans. Ces derniers sont alors descendus pour prendre une dernière photo avec celui qui est sans doute le Croco le plus emblématique du XXIe siècle.

À l'heure des discours, certains supporters avaient à leur tour bien du mal à retenir leurs larmes. Sous les vivas, Renaud Ripart les rassurait : "L'histoire n'est pas terminée". Mais tous en ont bien conscience après cet après-midi rempli d'émotion,  c'est bien un chapitre doré de l'histoire du Nîmes Olympique qui vient de se refermer.

Boris Boutet 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité