A la uneActualitésGard en FeriaNîmes

FAIT DU JOUR En images : la fièvre du samedi soir de retour dans les bodegas

Du côté des Antonin, l'ambiance est au rendez-vous (photo : Sacha Virga)

Après une feria de pentecôte annulée en 2020 à cause de la pandémie et les deux éditions suivantes transformées en "week-end taurin", la fête était enfin de retour pour cette feria des vendanges. Alors oui, la fiesta populaire dans les rues n'était pas possible mais de nombreux festaïres ont montré leur pass sanitaire pour profiter des différentes bodegas. Des lieux où la liberté était enfin retrouvée, le masque dans la poche et le corps vibrant au rythme de la musique. Pour en bénéficier pleinement, il ne fallait pas arriver trop tard car sinon l'attente était longue avec des files parfois interminables aux alentours des 23h. En tout cas, la fête était bien là et Objectif Gard vous propose de retracer ce samedi en images. 

Pas de Feria sans une abrivado et un taureau qui s'échappe (Photo Corentin Corger)
L'incontournable paëlla ! Vite que le serveur attend l'assiette, ça va refroidir (Photo Corentin Corger)
Dans les arènes du Bosquet, la souplesse est de rigueur pour réussir à sauter d'un cheval à l'autre ! (Photo Corentin Corger)
Légende soufflée par les amis de ce couple ardéchois venu profiter de la Feria : "la belle et le beauf "! Non chers amis, sa tenue est de circonstances (Photo Corentin Corger)
Au Bar Joe, la bonne humeur est au rendez-vous (photo : Sacha Virga)
La queue pour rentrer au Bar Joe (photo : Sacha Virga)
Trois copains heureux de bringuer au Bar Joé (photo Norman Jardin)
Ce duo n'a pas perdu de temps à l'apéro (photo Norman Jardin)
À l'Imperator, la soirée est feutrée (photo : Sacha Virga)
Un début de soirée tout en douceur à l'impérator (photo Norman Jardin)
Pour l'instant on est très sage à l'Impérator (photo Norman Jardin)
Rue Fresque, on s'ambiance (photo : Sacha Virga)
Rue Fresque, grosse ambiance (photo : Sacha Virga)
La fête, encore et toujours, rue Fresque (photo : Sacha Virga)
Jeu de mains, jeu de vilains dans la rue Fresque (photo Norman Jardin)
La rue Fresque toujours aussi embouteillée (photo Norman Jardin)
Au Victor Hugo, les garçons prennent la pause (photo : Sacha Virga)
Et les filles aussi (photo Norman Jardin)
Même les Montpelliérains viennent faire la fête à Nîmes (photo Norman Jardin)
Les Ambianceurs, venus tout droit de Nice (photo : Sacha Virga)
Ils sont heureux d'enfin pouvoir faire la fête aux Antonins (photo Norman Jardin)
Aux Antonins, on veut être pris en photo (photo : Sacha Virga)
On fait toujours la fête aux Antonins (photo : Sacha Virga)
Aux Antonins, l'heure est toujours à la fête (photo : Sacha Virga)
Un supporter de l'Equipe de France jusqu'au bout du ...(photo : Norman Jardin)

Articles similaires

Un commentaire

  1. Pendant que le réchauffement climatique met en péril l’humanité, et alors même que la semaine dernière encore des pluies diluviennes se sont abattues sur le Gard, on fait comme si de rien était et on continue comme avant….quelles tristesse…Nîmes toujours un train en retard….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité