A la uneNîmesSantéSociété

FAIT DU SOIR Une jument gardoise offerte à Paloma, 17 ans, atteinte d’une maladie rare

Paloma est une adolescente de 17 ans, atteinte d'une maladie grave. (DR)
Paloma va pouvoir découvrir sa jument Chanelle ce vendredi, qui sera transférée depuis le Gard. (DR)

"On est très content d'écrire une belle histoire et on espère qu'elle durera le plus longtemps possible", lance Laura Affortit, présidente de l'association "Les Chevaux de l'Eden" à Marguerittes. Elle et les bénévoles offrent Chanelle, une jument, abandonnée à contre-coeur par ses propriétaires, à Paloma, une adolescente de 17 ans souffrant d'une maladie rare. 

Ce vendredi, les deux destins de Chanelle et Paloma se croiseront enfin. Paloma a 17 ans et vit dans l'arrière-pays niçois. Elle est atteinte une maladie rare : la NF2. Son corps produit des tumeurs cancéreuses sur tous les tissus nerveux (méninges, moelle épinière...). Elle a subi déjà une quinzaine d'opérations, souvent difficiles. Son cerveau a été touché, sa croissance ralentie, sa vue et son audition perdues du côté droit. Depuis cinq années maintenant, Paloma enchaîne régulièrement chimio et radiothérapie.

Son quotidien est bien loin de la plupart des adolescentes de son âge. Passionnée par les chevaux, Paloma a toujours rêvé de pratiquer l'équitation, mais sa santé fragile et ses opérations très invalidantes l'en ont toujours empêché. Ses parents et l'association "Princesse Paloma" ont décidé d'embellir ses journées en lui offrant une jument. Elle pourra aller la voir très régulièrement pour s'en occuper, la papouiller, voire la monter si elle le peut. Et ainsi oublier le temps de quelques heures la dure réalité de sa vie.

Les propriétaires de Chanelle s'en séparent à contre-coeur

Il y a une quinzaine de jours, l'association "Princesse Paloma" a donc passé un appel sur les réseaux sociaux pour trouver la jument idéale pour la jeune femme. Et c'est l'association gardoise "Les Chevaux de l'Eden" qui a déniché la perle rare.

Installée depuis 2012 à Marguerittes, "Les Chevaux de l'Eden" recueille des équidés abandonnés, des anciens chevaux de course et leur donne une seconde vie dans le spectacle équestre. En août, ils ont été contactés par une femme de 65 ans qui n'avait plus les moyens de s'occuper de ses deux juments Chanelle et Manon. Une séparation à contre-coeur, comme l'explique la présidente, Laura Affortit : "Les deux juments avaient été achetées par un couple de passionnés à l'aube de leur retraite. Malheureusement, le mari a développé la maladie d'Alzheimer. Son état s'est dégradé et il doit maintenant vivre en Ehpad. Sa femme n'avait plus la santé pour s'occuper des deux chevaux, ni le budget. Elle voulait les garder mais la réalité financière d'un Ehpad l'oblige à s'en séparer."

Une cagnotte pour participer à l'entretien et au bien-être de la jument

C'est alors que Laura Affortit a eu l'idée d'offrir Chanelle à la jeune Paloma. La belle jument comtoise d'une vingtaine d'années est très douce, très gentille, avec un bon mental et présente toutes les qualités pour s'entendre avec l'adolescente. Elle sera transférée dans sa nouvelle écurie de l'arrière-pays niçois "Cheval Val d'Azur" ce vendredi, tandis que sa colocataire de pré rejoindra le refuge gardois.

La pension de Chanelle est prise en charge par l'association "Princesse Paloma". Mais du haut de son mètre 65 et de sa tonne, la jument coûte cher. Il faut compter le ferrage, le dentiste et bien sûr la nourriture. Une cagnotte a été lancée sur Leetchi pour aider à l'entretien quotidien de la nouvelle pensionnaire. Vous pouvez donner en cliquant sur ce lien. Et ainsi contribuer au bonheur de ce nouveau duo, pour qui jusqu'à présent, la maladie était synonyme de séparation. Grâce à ce grand élan de solidarité, maladie devrait maintenant rimer avec "réunies".

Marie Meunier

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité