A la uneActualitésGard

FAIT DU JOUR Les mairies mettent le paquet sur les animations et marchés de Noël

Les illuminations de cette année sur l'avenue Jean-Jaurès, à Nîmes (Photo Anthony Maurin).

Le mois de décembre approche, et avec lui les incontournables animations et marchés de Noël. Après une année 2020 marquée par la crise sanitaire, et malgré la remontée en flèche des cas de covid dans notre département, les communes, et pas toujours les plus grosses, mettent le paquet pour les animations cette année.

Sur les animations, et les décorations. À Aigues-Mortes, on a mis les petits plats dans les grands : « On avait les mêmes illuminations depuis longtemps, pose Josiane Rosier, adjointe au tourisme à Aigues-Mortes. Cette année, on a investi 20 000 euros environ pour les décorations, avec de nouveaux motifs et notamment un sapin de dix mètres de haut à l’entrée des remparts. Nous avons voulu nous démarquer de nos voisins. » L’ensemble des structures est en LED pour économiser l’énergie.

Le fameux grand sapin contre les remparts d'Aigues-Mortes (Photo : Boris Boutet / Objectif Gard)

Le tout en essayant de préserver, dit l’élue, « l’esprit Noël en Camargue », avec une patinoire aux allures d’étang camarguais glacé et des chalets remplacés par des cabanes de gardians. L’étang sera inauguré le 10 décembre par l’ancien patineur Philippe Candeloro, rien que ça. « Il viendra avec sa troupe composée d’une vingtaine de patineurs, ils étaient déjà venus il y a quelques années et ça avait cartonné », précise l’adjoint à la communication d’Aigues-Mortes Arnaud Fourel. Un élu qui l’affirme : « Cette année on a mis le paquet. » 

Noël plus fort que le covid ?

L’expression revient, au mot près, à l’autre bout du département, à Bagnols, cette fois dans la bouche du maire Jean-Yves Chapelet. Ici, le grand lancement des festivités est programmé le vendredi 3 décembre, où la ville se parera de son habit de lumière. Pendant un mois, la municipalité, le comité des fêtes et l'association Bagnols Commerces organiseront de nombreuses animations dans la ville. Cette année peut-être plus que les autres. Presque deux ans après le début de la pandémie et malgré des indicateurs de nouveau en hausse, la municipalité tient à conserver un programme riche et féérique. Comme une parenthèse enchantée dans un quotidien rythmé entre confinements et restrictions depuis des mois.

Les équipes ont commencé à s'atteler au programme fin septembre, au moment où l'horizon sanitaire semblait se dégager. Deux mois plus tard, le ciel s'est de nouveau obscurci. Mais à la mairie, on ne veut pas réduire la voilure : « On a pensé à différentes options pour faire face à toutes les situations. Et le respect des gestes barrières et du port du masque seront scrupuleusement contrôlés. L'accès à la zone de dégustation sur le marché sera soumis au pass sanitaire », décrit le maire.

Dix agents de sécurité seront là pour vérifier, épaulés par les équipes pédestres de la police municipale et nationale. La sécurité avant tout, mais la municipalité a tout fait pour que les habitants se laissent tout de même aller à la magie de Noël. Un programme savoureux a été concocté : marché de Noël, boutiques éphémères, parade, retraite aux flambeaux, patinoire, manège, calèche, spectacle son et lumière, bons cadeaux...

« Noël, c'est festif, c'est féérique, c'est vraiment cet esprit que l'on veut mettre en valeur », commente Maxime Couston, premier adjoint bagnolais. Cette année, 30 000 euros supplémentaires ont été investis dans le budget festivités de fin d'année. Soit un montant total de 140 000 euros au lieu de 110 000 euros les précédentes années. Mais l'idée n'est pas d'en faire trop et de laisser penser aux administrés que la mairie « jette de l'argent par les fenêtres ». Un jeu d'équilibriste qui consiste à mettre un peu de lumière et de joie dans la morosité ambiante sans tomber dans l’étalage.

Les marchés de Noël, c’est déjà parti

Le marché de Noël d'Uzès, sur la place du Herbes , en 2016 (Photo d'archives : Thierry Allard / Objectif Gard)

Si à Bagnols on attendra les premiers jours de décembre pour lancer les hostilités, dans d’autres communes les marchés de Noël se tiennent déjà, notamment ce dimanche. Citons pour aujourd'hui Aujargues (place du Foyer), Caissargues (chemin de Bellecoste et centre St-Exupéry), Carsan (salle polyvalente et place du village), Chusclan (salle Louis-Chinieu), Fons (place Alphonse-Daudet), Les Mages (salle Fernand-Léger), Mons (salle polyvalente du Valat de Sicard), Moussac (Foyer socio-culturel), Pompignan (place de la Mairie), Quissac (dans toute la ville), Remoulins (parvis de la mairie), Rochefort-du-Gard (salle Jean-Galia), Rodilhan (au gymnase) et Saint-Florent-sur-Auzonnet (salle Louis-Aragon). 

De quoi trouver les cadeaux à mettre sous le sapin dans moins d’un mois ! 

Boris Boutet, Marie Meunier et Thierry Allard

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité