A la une
Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 07.11.2022 - stephanie-marin - 3 min  - vu 647 fois

BELLEGARDE Rouverte en août, l'aire de camping-cars a déjà accueilli 1 500 touristes

L'aire de camping-cars de Bellegarde a subi une cure de jouvence. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

Créée il y a dix ans aux abords du port de plaisance, l'aire de camping-cars de Bellegarde a subi une cure de jouvence. Une opération qui s'est accompagnée de l'arrivée d'un nouveau gestionnaire, Camping-car Park. La société, dont le siège est installé à Pornic en Loire-Atlantique, propose désormais neuf aires de camping-cars sur l'ensemble du Gard.

Laurence Cavaille, responsable développement Grand Sud chez Camping-car Park, aux côtés de Juan Martinez (à gauche), président de la CCBTA. (Photo : S.Ma/Objectif Gard)

"Depuis plus d'un an, le camping-car est de nouveau à la mode. Le Gard l'a bien compris et tente de s'emparer du phénomène en proposant des solutions", explique Laurence Cavaille. La responsable développement Grand Sud du réseau Camping-car Park, en veut pour preuve les chiffres enregistrés cette année sur les neuf aires gardoises (*) gérées par la société dont le siège est implanté à Pornic (Loire-Atlantique) : "Depuis janvier, ce sont 18 962 camping-cars accueillis, ce qui représente plus de 50 000 touristes."

Juan Martinez, président de la CCBTA accompagné de deux de ses vice-présidents, Stéphanie Marmier et Jean-Marie Fournier, de Rémi Nicolas, vice-président du Département et président du PETR Garrigues et Costières de Nîmes, ainsi que le maire de Comps, Jean-Jacques Rochette, lors de l'inauguration de l'aire de camping-cars de Bellegarde. (Photo : S.Ma/Objectif Gard)

À Bellegarde, le dernier site du réseau inauguré dans le Gard - ce lundi 7 novembre 2022 - ce sont 1 500 touristes qui ont franchi les barrières depuis le 22 août. "C'est un bon début, j'en ai même été étonné", a commenté Juan Martinez, maire de Bellegarde et président de la communauté de communes Beaucaire Terre d'Argence. Et le même de poursuivre : "C'est un atout, un équipement important pour valoriser, faire connaître notre territoire et ses richesses."

L'aire de stationnement et de services pour les camping-cars de Bellegarde avant les travaux. (Photo : S.Ma/Objectif Gard)

Engagée dans le développement de l'éco-tourisme sur l'ensemble du territoire, l'intercommunalité a porté ce projet de rénovation dont le coût est fixé à 115 357€ HT, et pour lequel elle a bénéficié de subventions de la part du conseil départemental à hauteur de 17 500€ et des fonds européens Leader via le pôle d’équilibre territorial et rural (PETR) Garrigues et Costières de Nîmes, pour un montant de 73 828€.

L'aire de camping-cars de Bellegarde après les travaux. (Photo : S.Ma/Objectif Gard)

Cette aire de camping-cars, construite il y a dix ans aux abords du port de plaisance, a ainsi retrouvé fière allure. Plusieurs opérations ont été menées : travaux de terrassement, de voirie, remplacement des bornes d’eau, d’électricité, des équipements de vidanges, installation de caméras de vidéosurveillance et de barrières automatiques. Car ce nouvel aménagement n'est pas sans conséquence pour les usagers : le temps de la gratuité est terminé.

"On a vu jusqu'à 50 camping-cars sur cette aire prévue pour six emplacements"

"Jusque-là, c'était une aire sauvage, elle avait été voulue comme ça. Mais elle a été victime de son succès. On a vu jusqu'à 50 camping-cars sur ce site prévu pour six emplacements. Ce qui a entraîné une concurrence avec les riverains locataires du port, des problèmes de voisinage...", se souvient Juan Martinez. Désormais rénovée et gérée par le biais d'un accord-cadre par Camping-cars Park (la société conservera un tiers des recettes, deux tiers pour la CCBTA), cette aire compte 21 emplacements accessibles à tarifs fixes : 13€ la nuitée, 5€ la demi-journée. "Via l'application, les usagers peuvent vérifier les disponibilités sur ce site ou un autre et même réserver un emplacement", précise Laurence Cavaille. Ainsi, terminés les embouteillages.

L'aire de camping-cars est voisine du port de plaisance labellisé Pavillon Bleu France, et situé à proximité de la ViaRhôna. (Photo : S.Ma/Objectif Gard)

En ce jour d'inauguration, plusieurs véhicules stationnés pointaient le bout de leur capot vers le port. "Pourquoi pensez-vous que nous sommes garés ainsi ?", a lancé Jean, un camping-cariste âgé de 65 ans à l'assemblée d'officiels réunis ce lundi. Sans attendre de réponse, il a poursuivi se tournant vers la route départementale toute proche : "Il faudrait monter un mur antibruit !" Une critique entendue par les élus. Juan Martinez a assuré l'implantation de haies végétalisées. "C'est une proposition satisfaisante", ont répondu Jean et son épouse Annick, tous deux âgés de 65 ans. "Malgré le bruit actuel et peut-être le prix un peu élevé des nuitées, cette aire nous convient. Le point positif, c'est la borne à vidange facile d'accès et capable d'accueillir deux véhicules en même temps", ont-ils ajouté.

Stéphanie Marin

* La Roque-sur-Cèze, Remoulins, Bellegarde, Montclus, Aramon, Alès, Brannoux-les-Taillades, Avère et Goudargues.

Stéphanie Marin

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais