A la une
Publié il y a 10 ans - Mise à jour le 31.08.2012 - tony-duret - 1 min  - vu 183 fois

BESSÈGES : Les premières révélations sur l'arrestation du père du bébé tué

Cet après-midi, le Procureur de la République de Nîmes, Robert Gelli, accompagné du Colonel Pierre Poty ont donné une conférence de presse commune pour dévoiler les circonstances de la reddition du père de famille, rappelons-le, soupçonné d'avoir tué son bébé de huit mois en le jetant au sol. "Le père a certainement commis un acte difficile à assumer, commence le Colonel. Il est normal qu'il mette un peu de temps à nous raconter ce qu'il s'est passé. Il a un peu de mal à évoquer cet événement dramatique". A sa gauche, Robert Gelli opine du chef et raconte les dernières heures avant que le père du bébé décide de se rendre. Selon le procureur, le grand-père de l'enfant aurait donné des affaires à son fils et l'aurait caché le temps de le raisonner. "Ensuite, le grand-père nous a fait savoir que son fils voulait se rendre afin de pouvoir s'expliquer. Un rendez-vous a été pris à 8h30 ce matin", explique Robert Gelli.

Le Colonel Poty revient sur la reddition :"Le rendez-vous était dans un lieu qui lui était familier. Il ne souhaitait pas se rendre à la gendarmerie. Quand on l'a interpellé, il était à la fois soulagé et à la fois très anxieux quant aux suites de l'acte qu'il a commis". Amaury, le jeune père de famille, a de quoi être inquiet. Au terme de sa garde à vue, qui pourrait être prolongée de 24 heures supplémentaires, il pourrait être mis en examen pour homicide sur mineur de moins de 15 ans.

TD

Tony Duret

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais