Publié il y a 3 ans - Mise à jour le 27.06.2021 - anthony-maurin - 2 min  - vu 748 fois

DÉPARTEMENTALES Sur Nîmes 3, Vincent Bouget l'emporte face au RN

Vincent Bouget et Dominique Andrieu-Bonnet (Photo Anthony Maurin)

Élus et remplaçants, l'union de la Gauche sur Nîmes 3 a le sourire radieux ! (Photo Anthony Maurin).

Duos de choc pour duel animé. C'est le canton de la surprise. Pour l'union de la Gauche le tandem Vincent Bouget-Dominique Andrieu-Bonnet affrontait les représentants du RN avec Sabine Adam et Abderzak Berkani.

Arrivé en tête au premier tour avec 34% des voix, le communiste et l'écolo affrontaient au second tour l’extrême-Droite du duo Adam-Berkani. La candidate, retirée à l'issue du premier tour, Valérie Rouverand (14 %), avait donné pour consigne de vote de battre le RN donc la dynamique semblait être du côté de l’union de la Gauche. Mais Laurent Burgoa, élu sortant LR et sorti dès le premier tour, ne soutient personne, il n'est contre personne.

Penser à un avenir serein pour la cité

Second tour : 64 % contre 36 %. Vincent Bouget est un homme heureux. "Nous sommes joyeux et soulagés mais ça n'enlève pas tout ce qu'on dit sur la forte abstention qui est restée importante... La victoire est nette pour ceux qui sont venus voter et j'en suis heureux pour tous ceux qui ont participé à cette campagne. Ce résultat, on leur doit ! C'est une dynamique de ville et, même si ça n'a pas souri sur tous les cantons nîmois, on a continué à construire sur la ville. Merci à toutes celles et tous ceux qui, même sans partager nos idées, ont fait le choix de garder une boussole républicaine, chose qui n'a pas toujours été le cas pour des responsables politiques."

Heureux d'y être arrivé, l'élu a su conquérir ses électeurs. Ces nombreux Nîmois qui ont gardé de lui l'image qu'il a donné lors de son excellente campagne des dernières Municipales. "Nous sommes élus sur Nîmes 2 et Nîmes 3 donc on gagne un canton de plus sur la ville. On a fait un beau score sur les deux autres cantons mais ça se construit petit à petit. On essaie de redonner espoir car on a besoin de protéger les plus faibles et de penser à une avenir apaisé et serein pour cette ville."

Anthony Maurin

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio