A la une
Publié il y a 5 mois - Mise à jour le 28.09.2022 - yannick-pons - 3 min  - vu 665 fois

FAIT DU JOUR En images : Les "Aigues-Mortois" festoient pour la Saint Louis

Aigues-Mortes Saint-Louis Tournoi de chevalerie (Photo Yannick Pons) - Yannick Pons

Le roi Louis IX, Sébastien Charpentier, brandit la clé de la ville (Photo Yannick Pons) • Yannick Pons

Ce samedi, Aigues-Mortes a vêtu ses habits médiévaux afin de célébrer Saint-Louis, roi de France et fondateur de la cité. La liesse populaire accueille, tout le week-end, les deux cents figurants de ce spectacle historique donné dans tous les recoins de la ville fortifiée.

Oyez, oyez braves gens, il est temps de profiter de ce dimanche ensoleillé pour venir festoyer avec les "Aigues-Mortois" ! Clergé, suzerains et vassaux se côtoient, comme avant, dans la cité d'Aigues-mortes. À l’ombre de ses remparts, le temps d’un week-end, au cœur de la Camargue gardoise, la commune donne la fête de Saint-louis les samedi 27 et dimanche 28 août. Le jour d'hui, dès 11H, par matin, la ville a ouvert ses portes et le référent Guy Delmas a offert la clé de la cité à Louis IX, porte de la Gardette. Le roi de France fêté ici, Saint-Louis, a fondé la cité avant d'embarquer par deux fois avec ses templiers pour aller guerroyer en terre de Judée au treizième siècle.

Les templiers, ces moines soldats, entrent dans la cité (Photo Yannick Pons) • Yannick Pons

Ainsi tout au long du week-end, la ville offre marché médiéval, défilés historiques, expositions, charivari musical avec troubadours et ménestrels, tavernes, campement de chevaliers, ferme pédagogique, scènes de vie… Moult charmement à Aigues-Mortes, "la belle et la rebelle", comme aime à le dire Monsieur le maire Pierre Mauméjean. Toute la journée, des animations dans les camps médiévaux sont proposées : présentation de râtelier d’armes, frappe de monnaie, jeux d’adresse, hygiène dans les étuves, calligraphie, tissage et travail du cuir, tir à l’arc, ateliers de cuisine médiévale, combats d’épée, déambulation musicale, ferme médiévale. Également pregnant, un marché médiéval artisanal d'une qualité exceptionnelle au pied des remparts, intra-muros. Vieux livres, armures, onguents, mangeaille, ripaille, poulardes et bonne pitance.

Ceux qui n'ont pas pu accéder aux gradins ont trouvé la solution pour profiter du spectacle des chevaliers (Photo Yannick Pons) • Yannick Pons

En fin d'après-midi, au zénith de la manifestation, 1050 chanceux ont pu assister à un tournoi de chevalerie dans des gradins pleins à craquer devant les camelles de sel, face au rempart Sud. En présence du Roi Louis IX, de la reine et de sa cour, la compagnie espagnole Drakonia, a proposé un spectacle d'actions et d'émotions, de cascades et de combats. Le tournoi a présenté un spectacle à cheval, des combats de joutes, des chevauchées au galop. La victoire finale est allée au gentil "Aigues-Mortois" Guillaume, qui venge son père et son frère en pourfendant le couard Manus et en chassant la méchante reine. Un défilé historique a été donné à 21H30 pour clôturer cette journée de samedi.

L'Aigues-Mortois Guillaume pourfend le couard Manus et remporte le tournoi (Photo Yannick Pons) • Yannick Pons

Aujourd'hui dimanche, vous pourrez retrouver dès 10H45, de nouveau, l'ouverture de la cité avec le roi Saint-Louis ainsi que le défilé et le marché médiéval artisanal. Dès 11H, l'Église Notre-Dame-des-Sablons accueillera la célébration eucharistique dirigée par Monseigneur Brouwet, Évêque de Nîmes. À 15H, Luc Martin tiendra une conférence sur Louis IX et la route des templiers au cinéma municipal Marcel-Pagnol. Ne pas louper ce soir au rempart Sud à 22H30, la reconstitution de l’embarquement du Roi Louis IX pour les croisades, autour d'un spectacle pyro-symphonique qui sonnera la fin des festivités.

Yannick Pons

Les images :

Les rues sont en fête, de couleurs et de danse (Photo Yannick Pons) • Yannick Pons

Les templiers noirs entrent dans la cité (Photo Yannick Pons) • Yannick Pons

Le clergé, très puissant au treizième siècle : "habemus papam" (Photo Yannick Pons) • Yannick Pons

Damoiselles et troubadours arpentent les rues de la cité toute la journée (Photo Yannick Pons) • Yannick Pons

Mortecouille ! Les gueux ont fait le tour des restaurants. Ils ont beaucoup fait rire les touristes (Photo Yannick Pons) • Yannick Pons

Le son de la cornemuse espagnole a résonné dans les remparts (Photo Yannick Pons) • Yannick Pons

Même les bébés déguisés défilaient dans la rue (Photo Yannick Pons) • Yannick Pons

Le référent en pleine discussion avec le maire de la commune, Pierre Mauméjean, en son fief (Photo Yannick Pons) • Yannick Pons

De nombreux badauds ont pris du plaisir à suivre le défilé féodal (Photo Yannick Pons) • Yannick Pons

Un peu avant le tournoi de chevalerie, on se prépare prestement pour la bataille (Photo Yannick Pons) • Yannick Pons

Fête de la Saint-Louis à Aigues-Mortes : défilés de rue toute la journée (Photo Yannick Pons) • Yannick Pons

Les spectateurs également étaient déguisés. ici les jouvenceaux Pablo et Esteban (Photo Yannick Pons) • Yannick Pons

Pour la Saint-Louis, c'est le moment de se faire nommer chevalier (Photo Yannick Pons) • Yannick Pons

Aigues-Mortes. Saint-Louis Tournoi de chevalerie : combats au sol (Photo Yannick Pons) • Yannick Pons

Aigues-Mortes Saint-Louis : les joutes du tournoi de chevalerie (Photo Yannick Pons) • Yannick Pons

Aigues-Mortes Saint-Louis : les joutes du tournoi de chevalerie (Photo Yannick Pons) • Yannick Pons

La méchante reine sera épargnée mais bannie (Photo Yannick Pons) • Yannick Pons

Les combats au sol au plus près des spectateurs comblés (Photo Yannick Pons) • Yannick Pons

Les lanceurs de drapeaux ont fait le spectacle (Photo Yannick Pons) • Yannick Pons

Fête de la Saint-Louis à Aigues-Mortes : défilé des preux chevaliers (Photo Yannick Pons) • Yannick Pons

Les vidéos :

Yannick Pons

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais