Publié il y a 2 ans - Mise à jour le 06.10.2021 - anthony-maurin - 4 min  - vu 452 fois

GARD Éric Giraudier et l'UPE lancent leur campagne aux élections de la CCI

Éric Giraudier (Photo UPE 30).

Eric Giraudier, Marco Lucca et Jean-Luc Monteil (Photo Anthony Maurin).

Le Gard compte 42 000 entreprises. Les élections de la Chambre de commerce et d'industrie, chambre consulaire, ont lieu à la fin du mois. Dans le Gard, deux listes s'affrontent dont celle menée par Éric Giraudier, actuel président de la CCI30, sous le sceau de l'UPE30.

Les enjeux sont nombreux et l'élection à la CCI prend souvent des allures de mélodrame. C'est en tout cas le souvenir d'un passé pas si lointain que nul ne veut revivre, surtout en cette période économiquement compliquée et précaire. Pour Marco Lucca, président de l'UPE 30 : "On a choisi le format XXL de l'apéritif de l'UPE mais cela fait plus d'un an que nous ne nous sommes pas réunis. C'est ma première sortie en tant que président !" Le décor est planté, bienvenue dans le hall de l'aéroport de Nîmes-Alès-Camargue-Cévennes géré par Edeis. Un lieu choisi, un lieu stratégique.

Et le président de l'UPE de reprendre : "Durant la crise, l'État a joué pleinement son rôle mais le "quoi qu'il en coûte" est heureusement fini. Certains secteurs sont plongés dans des problèmes de conjoncture et d'autres plus structurels. Ce qui pose problème actuellement, ce sont les matières premières, mais surtout la main d'oeuvre, il y a pénurie. Ce qui nous anime, c'est le début d'une belle aventure, d'une équipe de 55 chefs d'entreprise unis pour les élections du 27 octobre. Nous portons des mandats au sein de différentes structures comme les tribunaux de commerce ou des prud'hommes. L'UPE, c'est aussi un réseau et les entreprises ont besoin de cela, surtout en ce moment. Les budgets de la CCI ont été contraints, amputés. À notre arrivée la CCI était même exsangue, nous l'avons redressée et notre bilan est plus que positif. La CCI est un interlocuteur privilégié pour les entreprises, la proximité nous tient à coeur."

(Photo Anthony Maurin).

Invité de luxe pour cette soirée de lancement, Jean-Luc Monteil, vice-président national du Medef, a son idée sur les choses à faire sur le terrain pour que les entreprises gardoises puissent prospérer. "Je connais un peu le Gard et son écosystème vit bien car actuellement les acteurs travaillent ensemble. Si on arrive à nouer un lien fort, le territoire est dynamique. Aujourd'hui, être président de la CCI ne s'improvise pas ! Il faut faire le pari de l'expérience et nous soutenons clairement de toutes nos forces, sans ambiguïté aucune, la liste de l'UPE menée par Éric Giraudier. Avec Éric et son bilan, on signe des deux mains car il faut un peu rénover le système des CCI, réseauter."

Un réseau de territoires

C'est enfin au tour de la tête de liste, du candidat sortant de s'exprimer. Éric Giraudier, président sortant, est enfin sorti du bois. Il attendait légalement le bon jour pour y aller. Heureux d'avoir le soutien du Medef et de ses membres qui fonctionnent un peu comme une CCI, car c'est le territoire qui compte avant les décisions nationales, Éric Giraudier annonce : "Si nous sommes là, c'est pour repartir sur un nouveau mandat avec une équipe renouvelée à 60 %. En plus des 55 noms nous avons encore 20 personnes qui oeuvrent sur le territoire."

Éric Giraudier saluant les membres de sa liste (Photo Anthony Maurin).

Mais avant d'y retourner, parlons un peu bilan. Après des débuts un poil chaotiques, tout semble rentrer dans l'ordre au sein de la CCI30. "Nous avons redressé les deux Chambres de Nîmes et d'Alès quand elles ont fusionné. Notre budget 2022 est positif, tous nos éléments sont au vert et nous avons bien géré l'intérêt général. On a rattrapé, maintenant on va redémarrer pour répondre aux besoins des entreprises. C'est la réalité du monde de l'entreprise. Aujourd'hui, c'est le recrutement le sujet numéro un. On travaille sur des solutions, des outils existent et nous serons pragmatiques. Nous formerons des apprentis car c'est une réponse à apporter. Nous allons d'ailleurs lancer dans le Gard la première école de production qui aura pour thématique la boulangerie qui sera basée au CFA d'Alès."

Une liste d'ouverture

Personnes physiques, territoires et personnes morales, voilà le triptyque de la renaissance version UPE30. "Le maillage territorial est essentiel et nous l'avons renforcé. C'est un véritable enjeu pour nos 55 colistiers, on ne représente pas une entreprise si on est hors-sol ! Nous avons apporté du dynamisme et des nouveaux arrivants. Après notre élection, mais avant la fin du mois de novembre, nous allons nous réunir et écrire notre feuille de route. Nous allons co-construire nos réponses, nous avons une logique, une équipe et des compétences." Et Jean-Luc Monteil d'envoyer une pique à l'équipe concurrente de Philippe Broche. "Je ne comprends pas les motivations de ceux qui ne gèrent rien et qui veulent être calife à la place du calife ! Avoir de l'expérience ne se décrète pas..."

La liste de l'UPE 30 menée par Éric Giraudier (Photo UPE 30).

Et Éric Giraudier de conclure : "Nous sommes dans une logique d'ouverture, nous avons même des noms qui étaient sur d'anciennes listes qui nous affrontaient. On se renforce, on fédère. Il y a aussi un effet d'expérience sur ce que nous faisons. On a eu une mandature particulièrement difficile, mais nous connaissons déjà les tendances à venir. Heureusement, nous avons pu tisser des liens de confiance et de sérieux." Le permis de construire de la Maison de l'entreprise a été déposé le 1er octobre dernier. Il n'y a plus qu'à !

Anthony Maurin

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio