A la une
Publié il y a 1 an - Mise à jour le 14.01.2021 - boris-de-la-cruz - 1 min  - vu 14199 fois

GARD Le corps calciné retrouvé ce jeudi n'est toujours pas identifié

Près des lieux de découverte d'un corps carbonisé

Un passant a fait une macabre découverte ce jeudi midi dans un chemin peu emprunté, situé sur une zone isolée de Bellegarde.

Le témoin a été alerté par un feu qui incendiait une voiture. Rapidement les gendarmes ont quadrillé le secteur pour préserver la scène de crime. À l'intérieur du véhicule, à l'avant d'une Citroën Berlingo utilitaire, "un corps carbonisé a été retrouvé. Plus exactement des restes humains dans un état de dégradation ne permettant aucune identification ", souligne, Éric Maurel, le procureur de la République de Nîmes.

Des prélèvements nombreux ont été effectués par les gendarmes spécialisés en identification criminelle. Des prélèvements et analyses sur le corps de la victime ont également été réalisés. Ils devraient permettre d'avoir une identité rapidement d'autant qu'une autopsie est programmé à l'institut médico-légal du CHU de Nîmes, demain, vendredi.

"Vu l'état du véhicule et du cadavre, les premières constatations pourraient laisser envisager un acte criminel", complète très prudemment le procureur de Nîmes qui a ouvert une enquête préliminaire pour "assassinat" évoquant une longue et intense combustion du corps.

Sur place jeudi après-midi à Bellegarde, la famille du disparu du bois des Espeisses à Nîmes était présente. Le véhicule découvert semble être du même modèle que celui qu'utilisait le père de famille introuvable depuis 7 jours maintenant. L'enquête a été confiée à la Section de recherches de Nîmes aidée du groupement de gendarmerie du Gard.

Boris De la Cruz

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais