A la une
Publié il y a 1 an - Mise à jour le 21.11.2021 - stephanie-marin - 2 min  - vu 743 fois

LA GRAND'COMBE Salle comble pour Élie Semoun et ses drôles de monstres !

Élie Semoun a présenté ses monstres au public de La Grand'Combe ce samedi 20 novembre. (Photo : S.Ma/ObjectifGard) - Romain CURA

Pour la deuxième édition de son Festival du rire, La Grand'Combe recevait celui qu'Arthur surnomme "le petit furet des Balkans", Élie Semoun. Dans une précédente interview, l'humoriste nous avait prévenu : "Plus le temps passe, moins j'ai de tabous". Ceux qui ont vu son dernier spectacle, ne peuvent que le confirmer.

Les associations locales ont été mises à l'honneur à l'occasion de ce deuxième Festival du rire de La Grand'Combe. (Photo : S.Ma/ObjectifGard) • Romain CURA

Les organisateurs du Festival du rire de La Grand'Combe - à savoir le stade Sainte-Barbe, le centre social et la municipalité – ne pouvaient que se réjouir de voir la salle Denis Aigon pleine, archi-pleine ce samedi soir. Et pour cause, pour la deuxième édition de l'événement - reportée à plusieurs reprises en raison de la pandémie - Élie Semoun figurait en tête d'affiche. Mais avant de découvrir le dernier spectacle du comédien et ses monstrueux personnages, les danseurs des associations locales Perdansa et Soleil Dansant ont investi la scène du gymnase transformé en salle de théâtre, suivis de l'humoriste Alex Delavarna.

Puis un peu avant 22 heures, Élie Semoun a fait son entrée sur scène, habillé en Monsieur Loyal, fin prêt à quitter sa loge, enfin son vestiaire ! "C'est très étonnant de jouer dans ces conditions, j'espère que vous êtes bien installés sur vos chaises en plastique... Il y a de l'écho là, non ? ", s'est-il amusé. D'emblée le ton était donné, l'humoriste âgé de 58 ans, a pris le parti de rire de tout et avec tous. Les spectateurs assis au premier rang parmi lesquels, le maire de la commune Patrick Malavieille, s'en souviendront longtemps.

Élie Semoun s'amuse de tout et avec tous. (Photo : S.Ma/ObjectifGard) • Romain CURA

Élie Semoun a proposé au premier édile de La Grand'Combe de lui offrir des cheveux, lui a attribué un rôle dans un de ses sketches, celui sur l'échangisme... De quoi provoquer l'hilarité générale, le premier concerné en était. Et preuve qu'il n'est pas rancunier, il a même offert la médaille de la Ville au comédien.

Élie Semoun a reçu la médaille de la Ville offerte par Patrick Malavieille qu'il n'a pas épargné pendant son spectacle. Le maire a été le premier à en rire. (Photo : S.Ma/ObjectifGard) • Romain CURA

Bien rythmé, le spectacle "Élie Semoun et ses monstres" est une succession de personnages, des monstres "ordinaires", comme tout un chacun, dont les traits sont forcés au point d'en devenir des êtres risibles. Le djihadisme, le handicap, le racisme, la mort, la pédophilie... Tout y passe et sans que ce ne soit une logique dans chacun de ses sketches, le comédien s'amuse avec nos sentiments, offrant une ouverture à l'émotion entre deux éclats de rire. Quelques petits pas de danse et puis s'en va. Élie Semoun a quitté La Grand'Combe - future capitale du rire ? - salué par une salve d'applaudissements.

Élie Semoun était l'invité d'honneur de la deuxième édition du Festival du rire de La Grand'Combe. (Photo : S.Ma/ObjectifGard) • Romain CURA

À noter qu'Élie Semoun vient de terminer le tournage de son film "Ducobu Président", à découvrir dans les salles en avril 2022.

Stéphanie Marin

Stéphanie Marin

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais