A la une
Publié il y a 1 an - Mise à jour le 18.11.2021 - corentin-corger - 4 min  - vu 3588 fois

LA MINUTE SPORT L'actualité sportive de ce jeudi 18 novembre

Jérôme Arpinon pourrait devenir consultant pour la Chaîne l'Équipe (Photo Objectif Gard)

Andrés Cubas a été exclu avec le Paraguay (Photo Anthony Maurin). • Anthony MAURIN

Comme chaque jour, du lundi au vendredi, découvrez l'essentiel de l'actualité sportive gardoise en quelques infos. 

Nîmes Olympique

Jérôme Arpinon consultant ? Démis de ses fonctions d'entraîneur du Nîmes Olympique en février dernier, Jérôme Arpinon est toujours à la recherche d'un nouveau poste. Si le club de Valenciennes (L2) a pris contact avec le coach nîmois après la mise à l'écart d'Olivier Guégan, rien n'a pour l'instant été acté. En attendant de démarrer une nouvelle aventure, l'ancien disciple de Bernard Blaquart pourrait devenir consultant. En effet, il a été sollicité par La Chaîne l'Équipe pour animer le multiplex Ligue 2 diffusé chaque samedi à 19h. Après le départ de Régis Brouard, le consultant attitré, devenu le nouvel entraîneur de Bastia en octobre dernier, la chaîne recherche un nouveau spécialiste pour épauler le présentateur en plateau. Avec Laurent Boissier, priorité du président Saïd Chabane pour devenir directeur sportif du SCO Angers, les anciens hommes forts du NO pourraient rebondir rapidement dans le monde du ballon rond.

Cubas exclu. Andrés Cubas est le seul joueur nîmois parti en sélection durant cette trêve internationale. Celui qui n'était plus apparu sous le maillot Albirroja depuis la Copa America, soit huit rencontres, était titulaire hier en éliminatoires de la Coupe du monde 2022. Si le Paraguay a ramené un point de Colombie (0-0), le milieu de terrain nîmois n'a pas marqué de points auprès du nouveau sélectionneur Guillermo Schelotto. Averti à deux reprises (5e et 84e), il a été exclu. Situé à quatre points du cinquième, barragiste, à quatre journées de la fin de ces qualifications, les Sud-Américains sont en mauvaise posture pour aller chercher un ticket pour le Qatar.

Benrahou, Delpech, Goyet vainqueurs. Comme ils en ont l'habitude pendant leur temps libre, les joueurs du Nîmes Olympique sont allés faire du karting, hier après-midi, sur la piste de sud karting à Bouillargues. Dix équipes de trois pilotes ont participé à une course d'endurance de plus d'une heure. C'est le trio composé de Yassine Benrahou, Léon Delpech et de l'adjoint Richard Goyet qui a remporté l'épreuve devant l'équipe d'Antoine Valerio, Pierre Zaïdan et Anthony Lombardo, le kiné. Arthur Pontet, Patrick Burner et Naomichi Ueda complètent le podium. Le coach, Pascal Plancque, a aussi participé à cette endurance et il a terminé cinquième en compagnie de Julien Ponceau et Théo Sainte-Luce. Moins de réussite en revanche pour le trio composé d'Elias Mar Omarsson, Niclas Eliasson et Jordan Isen, le chargé de communication, arrivé en dernière position.

Alakouch est devenu international marocain (Photo Anthony Maurin). • Anthony MAURIN

Première pour Alakouch. Originaire du quartier du Chemin-Bas-d'Avignon à Nîmes, formé au Nîmes Olympique et professionnel de 2015 à 2021, Sofiane Alakouch évolue désormais à Metz. Chez la lanterne rouge de Ligue 1, le latéral droit n'est apparu qu'à trois reprises cette saison. En revanche, il vient de fêter ses deux premières sélections sous le maillot du Maroc. Entré en jeu huit minutes lors du succès face au Soudan (0-3), il était en revanche titulaire lors de la victoire contre la Guinée (3-0) et a disputé l'intégralité de la rencontre. Le Nîmois pourrait donc entrevoir une participation au Mondial 2022. Pour valider leur qualification, les Lions de l'Atlas doivent remporter un barrage aller-retour face à un adversaire qui n'est pas encore désigné.

USAM Nîmes Gard

Le capitaine a eu des moments forts contre Chambéry (Photo Corentin Corger)

Les cadres prennent la parole. Si l'USAM a repris du poil de la bête en enchaînant deux victoires consécutives contre Chambéry (33-28) et le Sporting (33-27), après avoir remporté un seul match en sept rencontres, tous les maux ne sont pas réglés au sein du vestiaire. Lors du succès face aux Savoyards, une scène est passée inaperçue pour les spectateurs du Parnasse focus sur la partie, mais bien captée par les caméras de beIN Sports. Lors d'un temps mort pris par Franck Maurice à la 52e - Nîmes menait alors 30-22 - le coach donne ses consignes tactiques et conclut son propos par : "Faut faire un match de malin maintenant !." Ce dernier sort du cercle dans lequel se précipite Julien Rebichon déclarant : "Si vous voulez on fait un match de malin à la con ! Mais faut pas perdre de ballon", insiste avec force le capitaine. Dans ce même match, un autre fait marquant s'est déroulé à la mi-temps, quand Nîmes perdait de quatre buts. Ce n'est pas le coach, mais bien Benjamin Gallego qui a pris la parole pour remotiver les troupes et inverser la tendance. "Benji a su trouver les mots en demandant aux mecs de se lâcher", confiait en après-match Franck Maurice à notre micro. Si certains cadres semblent vouloir écarter l'entraîneur en place depuis 2014, d'autres le soutiendraient. Une situation délicate qui voit l'avenir de Franck Maurice à la tête de l'équipe première assez compromis.

Rugby

Joris Simon a participé cette saison au championnat professionnel de rugby à 7 (Photo Monaco Rugby Sevens)

Joris Simon, deuxième. Après une première édition événementielle en 2020, la Ligue nationale de rugby a créé cette année un championnat professionnel de rugby à 7 nommé le Supersevens. Lié par un contrat fédéral avec l'équipe de France de rugby à 7, le Nîmois Joris Simon a intégré cette saison le club de Monaco, après la frustration passée de voir les Tricolores éliminés en barrages pour les JO de Tokyo. Et la formation princière du troisième ligne âgé de 25 ans a brillé lors de cette deuxième édition qui s'est déroulée en quatre étapes et s'est terminée le week-end dernier. Après un premier échec en quart de finale, les Monégasques ont remporté les deux tournois suivants à Toulouse et La Rochelle, en août dernier. Ils étaient donc leader du classement avant l'étape finale qui réunissait les huit meilleures équipes de la saison, samedi dernier, dans l'enceinte de Paris la Défense Arena. Malheureusement pour le Nîmois, Monaco Rugby Sevens s'est incliné en finale face aux Barbarians Français (40-14). "Un grand merci à Monaco pour l'opportunité d'avoir participé au Supersevens et d'avoir eu la chance de jouer avec et contre des grands de la discipline", a réagi le Nîmois.

Tennis

Le Nîmois Robin Bertrand (Photo Boris Boutet)

Les Hauts de Nîmes en outsider. Ce samedi à 11 heures contre l’AS Montferrand, le tennis club des Hauts de Nîmes débute sa saison de Pro B avec un objectif en tête : le maintien. Pour l’obtenir, les Gardois s’appuieront sur des joueurs du cru : Clément Chidekh (n°57), Robin Bertrand (-15), Nazim Makhlouf (-15) et Julien Maes (-15). « Pour les deux premières rencontres à domicile, Clément sera aux États-Unis, indique le capitaine, Pascal Courtois. Sur ces matches-là, ça s’annonce compliqué. Notre maintien se jouera à l’extérieur sur les trois dernières rencontres et notamment les déplacements à Nantes et Thionville. » D’ici là, il faudra un petit exploit pour performer contre Montferrand en ouverture.

La rédaction

Corentin Corger

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais