A la une
Publié il y a 5 ans - Mise à jour le 04.09.2017 - abdel-samari - 1 min  - vu 1446 fois

LUNDI SANTÉ Le CHU et Les Franciscaines primés au tableau d'honneur 2017 du Point

Photo DR

Trente-sept centres hospitaliers universitaires (CHU), 6 hôpitaux généraux et 7 établissements privés participant au service public composent le tableau d'honneur des 50 meilleurs hôpitaux de France délivré par le magazine Le Point. Dans le Gard, on retrouve le CHU et Les Franciscaines de Nîmes.

En tête du classement Le Point 2017, on retrouve au niveau national les CHU de Bordeaux, Toulouse et Lille.

Dans le Gard, le CHU de Nîmes est classé dans le ventre mou du tableau d'honneur, à la 25ème place. Un classement en hausse par rapport à l'année dernière.

L'établissement nîmois a été primé dans les palmarès Le Point 2017 pour le traitement de 38 pathologies dans 11 spécialités médicales. Dans le détail : Cancers, Chirurgie osseuse et articulaire, Chirurgie digestive, Cardiologie, Urologie / gynécologie, Neurologie / neurochirurgie, Tête et cou, Maladies du voyageur, Autres spécialités médicales, Urgences et Psychiatrie.

Toujours dans le tableau d'honneur, cette fois-ci, quand on regarde du côté des établissements privés. On retrouve Les Franciscaines à Nîmes, à la 47ème place du classement des cliniques. Cet établissement a été primé dans les palmarès pour le traitement de 9 pathologies dans 6 spécialités médicales. À savoir : Cancers, Chirurgie osseuse et articulaire, Chirurgie vasculaire, Cardiologie, Neurologie / neurochirurgie et maladies respiratoires.

Pour faire partie de ce tableau, les établissements doivent fournir un service complet dans les disciplines médicales et chirurgicales. En ont donc été écartés les établissements spécialisés, comme les centres anticancéreux ou les hôpitaux pédiatriques, qui sont classés en fonction de leur domaine spécifique. Pour dresser ce tableau, nous avons ensuite pris en compte le nombre de fois où l'hôpital était cité parmi les 50, 20, 10 et 5 premiers, et enfin le nombre de classements en tête qu'il obtenait, précise la rédaction du Point.

Pour retrouver le dossier complet de nos confrères, cliquez ICI

Abdel Samari

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais