A la une
Publié il y a 4 ans - Mise à jour le 09.05.2018 - veronique-palomar - 4 min  - vu 548 fois

MERCREDI CULTURE Tous à la Fête du pois chiche les 25, 26 et 27 mai à Montaren !

Cette année tous les accès sont libres, alors chiche !
Pas de fête du pois chiche sans la fameuse poischichade, une joyeuse déambulation dans les rue du village - STEPHANIE-DUBUS

Parce que « les pois-chiches ne font pas des haricots! », la 11e édition de la Fête du pois chiche est à l’image de ceux qui la réalisent : généreuse, curieuse, décalée, pluriculturelle et intergénérationnelle. Elle bat son plein du vendredi 25 au dimanche 27 mai à Montaren et Saint Médiers, capitale mondiale du pois chiche comme chacun sait. Concerts, animations, bals… La fête quoi !

Le Pois chiche, c’est rock, c’est jazz, c’est guinguette ou funk et c’est aussi une célébration inventive de nos traditions. C’est également une fête qui se remet en question, qui fait des efforts sur son impact environnemental et qui joue la carte de la prévention et de l’entraide locale et de la valorisation des langues occitanes et catalanes.

Nouveau,  cette année le KPCM (Kollectif du pois chiche masqué), association organisatrice, ses associations partenaires et les habitants de Montaren vous invitent à découvrir des espaces de fête, de danse, de spectacles et de retrouvailles parsemés au cœur du village et a décidé de rendre l’accès entièrement libre à tous les sites. Les festivaliers seront simplement invités à participer à la hauteur de leur moyen. Des lieux de dons seront dispersés dans le village.

Un réflexion poussée sur l'impact environnemental

L’association animera un stand de prévention avec l’aide de professionnels de santé pour permettre aux festivaliers de faire la fête et de les accompagner pour qu’ils ne se mettent pas en danger. Des jeunes, employés en service civique, vont circuler à pied dans le village de Montaren pour informer et préserver la santé des jeunes de 12-25 ans sur quatre principaux thèmes : addictions, accidents de la route, risques sexuels et auditifs.

Grâce à la Fédération des Musiques actuelles du Gard, des bouchons d’oreilles et des casques pour enfants seront à la disposition des festivaliers.  La Fête du Pois Chiche expérimente une signalétique homogène et nationale afin de localiser les espaces clés d’un événement. Mise en place avec Octopus (Fédération des musiques actuelles en Occitanie) en partenariat avec Act-up Sud-Ouest (Association militante de lutte contre le Sida). Les navettes gratuites sont un réel succès car de plus en plus de festivaliers les utilisent et remercient d’avoir mis à leur disposition ce moyen de transport. Plus besoin de chercher un stationnement en arrivant et bien plus sûr pour repartir. Circuit : Uzès / St-Quentin / Montaren. Et bien sûr, une gestion rigoureuse des déchets, des toilettes sèches, des cendriers jetables et de la vraie vaisselle. Pour se régaler, des denrées achetées aux producteurs locaux dans le respect du bio et du commerce équitable.

Coup d'œil sur le programme

La Banda Brutti, Le célèbre orphéon officiel du Pois chiche masqué…

Vendredi soir 

Ouverture à la Guinguette à 19h avec les triplettes de la Joliette. Puis discours et apéritif à la Mairie. Balletti d'ouverture avec les Balgazilles, concert du lauréat des before.

21h : Ruby cube

C’est l’histoire d’une bande d’amis. Des amis d’enfance qui ont appris la musique ensemble et fait leur chemin jusqu’à construire un univers singulier, plein de couleurs, de formes et de textures. Cinq garçons qui ont forgé l’identité de Ruby cube dans un rapport charnel à la musique, mettant leur fraternité au service d’une pop impulsive, agitée, intelligente, qui refuse les évidences et les facilités.

23h : Hippocampe Fou

Hippocampe Fou est un amoureux des images et des mots, un explorateur invitant ceux qui le suivent à des voyages célestes ou abyssaux. Un grand enfant, toujours dans la lune, refusant de quitter son pays imaginaire mais ne parvenant pas à faire abstraction des multiples désillusions qui ponctuent régulièrement notre parcours.

Samedi en journée

10h30 : Visite de l'exposition Cartes à jouer en salle d'exposition de la Médiatèque, juste avant la "Poischichade" à 11h30. Une déambulation à la suite du Pois Chiche totémique, sous l’œil vigilant de la "poliche", les pétulants Petits frères péteurs impénitents, la célèbre Compagnie bachique des vins du duché d’Uzès, la fameuse Banda Brutti qui font cortège dans les rues de la Kapitale en compagnie du Gropo dos Bombos de Souto da Casa et d’invités surprises. Poichichototémisme, loufoquerie et histoire d’amour, le feuilleton poichichesque se poursuit en "anarchiche" ! La matinée s'achève avec des danses et des musiques traditionnelles du Portugal.

A 14h30, une sieste musicale avec Filusa, puis le capitaine Patate par la compagnie Ventura, et la quête du râle par la compagnie du Faubourg, se produiront dans les petits jardins. À 17h, le ministère des Rapports humains, propose une visite d'idées au départ des petits jardins tandis tandis que la guinguette s'anime aux sons de Humpty Dumpty. L'après-midi s'achève par une chorale à 18h.

Samedi en soirée

18H30 : À la Guinguette, les Petits Baigneurs & Elsa Scapicchi, suivie de Coco soufflette et du groupe Bois vert.

22h00 : À ne pas manquer, Sahad & The Natal Patchwork. Une formation qui reflète une moisson de diverses influences musicales, une errance, une voie d’éveil, un trait d’union entre plusieurs cultures. Ce groupe est un carrefour culturel où se rencontrent des musiciens de différents horizons. Ensemble, ils s’inscrivent dans cette tradition de jeunes qui portent avec eux le nouveau souffle de la musique africaine.

Minuit : Le Bonk. Incapables de s’entendre sur une playlist de soirée, fatigués de se mettre sur la gueule au moment de régler la radio, cinq colocataires aux goûts musicaux très différents décident de créer Le Bonk, pionnier de l’Électro-brass, bâtard hasardeux issu d’un coït dégénéré entre l’agressivité de la toute-puissante techno des free-party, la virtuosité virile du Balkan kitch, le cri enragé et souffreteux du Jazz New-Orléans et la nonchalance sexuello-sexuelle du groove latino. Cette chimère musicale a pour dessein d’être comprise et aimée systématiquement de l’humanité entière.

Dimanche en journée

8h00 : Petit marché pour les lève tôt. Et pour se réveiller en fanfare à 10h30, La Banda Brutti, le célèbre orphéon officiel du Pois chiche masqué, donnera une aubade au pois chiche dans les rues… Qu’ils soient moustachus, randonneurs, tatoués, pacsés ou pas tant qu’ça, cagoles ou fiers à bras : tous partagent la même passion pour les cuivres et un amour sans borne pour la musique festive qui n’a d’égal que leur incommensurable appétit pour la soupe de pois chiche à l’ail ! La matinée réserve des ateliers et un concours de cuisine. Dans l'après-midi, après la chorale de Paloma et la sieste musicale, des scènes locales avec Éléments rocknroll, de nouveau la chorale de Paloma et DJ Balleti, aux petits jardins, pour faire danser les festivaliers. La soirée et le festival s'achèvent en apothéose avec l'embrasement du pois chiche à 18h30. Les plus courageux, resteront pour un rangement collectif qui commencera vers 19h00.

Retrouver tout le programme en cliquant ICI

Véronique Palomar

Véronique Palomar

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais