A la une
Publié il y a 5 ans - Mise à jour le 05.12.2017 - boris-de-la-cruz - 1 min  - vu 3917 fois

NÎMES Aucune escorte n'est disponible : le détenu est libéré immédiatement !

Photo d'illustration.

Photo d'illustration.

C'est Noël avant l'heure pour un Hongrois d'une trentaine d'années. Ce dernier a été interpellé il y a quelques jours après des vols d'ordinateurs dans une grande surface de Nîmes... Il parvenait à dérober le matériel en cassant les antivols ! Après sa garde à vue, le juge des libertés et de la détention a décidé de le placer, en fin de semaine dernière, en détention provisoire en attendant sa comparution immédiate qui devait intervenir ce mardi, dernier délai prévu par le code de procédure pénale. Cet homme a donc été placé en détention provisoire par le juge des libertés et de la détention notamment parce qu'il n'avait pas de garanties de représentation et pour cause... Il est Hongrois et sans domicile connu en France. En plus, pour aggraver son cas, il a donné 4 identités différentes en l'espace de 48h. Le voleur d'ordinateur devait donc être jugé, ce mardi matin. Mais les services de l'administration pénitentiaire ont fait parvenir en justice un document avec 3 mots "IDF" pour " impossibilité de faire ". En fait la "pénitentiaire" qui est en charge des transferts depuis quelques jours, à la place de la police et de la gendarmerie, n'avait pas un équipage disponible ce matin pour transférer le hongrois. Résultat: le détenu a été libéré immédiatement et convoqué ultérieurement pour être jugé sur le fond du dossier... A moins que cet homme sans domicile fixe et étranger ait décidé de quitter définitivement le territoire, histoire d'échapper à une éventuelle sanction pénale.

Boris De la Cruz

Boris De la Cruz

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais