Publié il y a 1 an - Mise à jour le 22.10.2022 - anthony-maurin - 3 min  - vu 2655 fois

NÎMES Journée des diplômés à la faculté de Nîmes

La promotion 2021-2022 de L3 Design à l'université de Nîmes (Photo Anthony Maurin).

Les jeunes vont dans l'amphi pour recevoir leur diplôme de L3 (Photo Anthony Maurin).

Journée à l'américaine pour l'université de Nîmes et ses élèves. Avec les remises de diplômes, étudiants et familles ont pu célébrer la fin d'un cycle et la fierté d'un accessit.

C'est Benoît Roig, le président d'UNîmes, qui en parle le mieux en s'adressant aux promotions 2021-2022 des Licences Psychologie et Design. Cette remise de diplômes, à l'américaine, est certes là pour flatter les egos mais surtout pour valider un instant de vie. "L'université de Nîmes est la seule ou une des seules en France à faire ces cérémonies à ce moment de la formation mais ici on célèbre tous les diplômes."

Il est certain qu'il est logique de fêter un accessit, qu'il soit de troisième année, ou plus tardif dans le cursus universitaire. Mais c'est aux parents présents en ce jour de gloire que le président a également tenu à s'adresser. "Vous nous avez confié vos enfants et je sais ce que cela peut représenter. C'est anxiogène pour eux comme pour vous après le lycée et son aspect cocooning. En plus et pour ces promos se sont ajoutés la Covid, les confinements, les cours en distanciel, les rentrées à 20 % ou 50 % et tous les désagréments qui allaient avec et pour lesquels naturellement nous avons essayé de lutter."

Être étudiant ces dernières années n'a pas dû être une sinécure mais être parent non plus. Remarquez, être dans l'administration, l'enseignement ou la gestion de l'université itou ! Le président Roig reprend, heureux de n'avoir pas perdu plus d'étudiants l'an passé qu'il n'en perd habituellement sans crise sanitaire, "Vos enfants sont diplômés et nous ne donnons pas nos diplômes ! Livrés à eux-mêmes, ils ont travaillé dur et fait avec le stress des examens en contrôle continu. Certains doivent même travailler pour subvenir à leurs besoins quand d'autres décident d'aider et de s'engager de manière différente. Cette vie n'est pas celle d'un long fleuve tranquille, heureusement qu'il y a eu quelques soirées pour relâcher la pression !"

Moment de flottement dans la salle puis de franche rigolade mêlée à quelques applaudissements bien sentis. Oui, les étudiants gardent la fibre festive et en ces temps moroses c'est au moins ce qu'il faut pour avancer sans trop cogiter. "Ces diplômes sont, en plus, très compétitifs ! Les universités sont de plus en plus sélectives pour l'accès aux Masters mais le niveau de ces jeunes, attesté par les chiffres, est excellent. Ayons confiance en leur avenir professionnel qui ne sera pas linéaire mais qui est bien embarqué et tracé."

Flattés d'une telle journée, les étudiants savourent l'instant. Seuls, entre amis ou avec la famille, ils vivent un moment à part dans une vie de jeune Français. Benoît Roig s'adresse désormais solennellement à eux après avoir mis les formes pour remercier son administration et ses équipes pédagogiques sans qui tout cela n'aurait jamais été possible. "Étudiants, pardon, diplômés, une Licence met un terme à un cycle, le premier de l'enseignement supérieur. Vous avez montré beaucoup d'investissement, d'engament, de ténacité, de résilience et de talent. Ces valeurs sont les nôtres et vous en êtes aujourd'hui porteurs. Partagez vos expériences, alimentez le réseau des étudiants de l'université de Nîmes et faites nous partager la réussite de vos objectifs. Revenez nous voir pour en parler avec des étudiants plus jeunes."

Créée en 2007 mais ayant un statut définitif d'université pleinement autonome depuis seulement 2012, soit dix ans à peine, l'université de Nîmes, la plus jeune de France, poursuit sa route et ne laisse personne sur le côté. Des résultats positifs, des étudiants ravis, des familles comblées... Nîmes rayonne et rayonnera encore !

Anthony Maurin

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio