A la une
Publié il y a 4 ans - Mise à jour le 11.05.2018 - anthony-maurin - 5 min  - vu 894 fois

NÎMES OLYMPIQUE Dernier coup de Reims pour la montée

Le public des Costières (Photo Jean-Claude Azria). - © JEAN CLAUDE AZRIA

Nos Crocos sont fabuleux (Photo Archives Jean-Claude Azria). • © JEAN CLAUDE AZRIA

Pour le compte de la 38ème et ultime journée de Ligue 2, le Nîmes Olympique se déplaçait à Reims pour le premier duel version Ligue 1 édition 2018-2019. Score final : 2-2.

On s’en rappellera longtemps de cette saison assaisonnée. De cette pointe de fleur de sel dans nos vies, de ce bouquet garni d’herbes des garrigues et de ce vinaigre vieilli qui réveille les papilles (au fait joyeux anniversaire papy). En cette année de football gastronomique, les Crocos sont étoilés, au moins doublement.

Ils manquent de peu le col tricolore de Meilleurs Olympiens de France (laissons-le aux amis marseillais), mais ils ont, pour bon nombre d’entre eux en guise de toque complètement toquée, une teinture d’un blond aussi improbable qu’immaculé. D’autres arborent du gris ou du rouge. Attention les yeux demain sur le Parvis des Arènes, avec la réverbération, ça picote !

Mais ne nous projetons pas encore… D’abord, un match, le dernier de la saison, doit se jouer. Un match chez le leader champenois, une fête à l’extérieur comme à domicile pour les deux équipes assurées de connaître l’ivresse du nirvana version L1. Et allez, on se projette encore. Zou, au match et vivons les derniers instants des Crocos en L2 !

Renaud Ripart le 23 mars dernier (Photo Anthony Maurin).

Au coup d’envoi, le groupe nîmois est réduit, Harek n’est pas sur le feuille et Téji Savanier est titulaire mais doit faire attention à la biscotte s’il veut débuter en Ligue 1 dans quelques semaines.

Ah... La gare a pris feu le 10 mars. Un feu de joie, un feu du cœur (Photo Anthony Maurin).

Cinq minutes de jeu et les Crocos font mouche ! 0-1, Renaud Ripart pour son 5ème ! Centre d’Alakouch sur la droite, la défense rémoise sort le ballon qui revient dans les pieds de Del Castillo. Le Croco tire de loin en première intention mais sa frappe est déviée par un défenseur qui relance Renaud Ripart qui traînait par là. L’attaquant arme un bon vieux pointu et marque le but qui refroidit l’ambiance mais qui réchauffe nos cœurs !

Rachid Alioui (Photo Archives Anthony Maurin).

Trois minutes plus tard, Alioui tire un beau coup-franc de 25 mètres mais se blesse à la cuisse droite, Clément Depres entre en jeu. Mais avant cela, Valette réalise une énorme parade grâce à une superbe manchette devant le tir à bout portant de Siebatcheu. Main droite ferme, réactivité optimale, le jeune monte crescendo.

Choix tactiques, visualisation des qualités et défauts des adversaires (Photo Archives Anthony Maurin).

Les Rémois reviennent peu à peu dans la partie et Savanier tombe sous le sale coup de Siebatcheu. La cheville semble en vrac et vrillée mais le Croco se relève et dans la minute qui suit décoche un boulet de canon de plus de 20 mètres qui met à contribution Mendy.

Romain Del Castillo (Photo : Archives Anthony Maurin)

33ème, Del Castillo se régale et slalome à travers le milieu champenois avant de passer le cuir à Bozok qui le demande sur la droite et dans la profondeur. Le meilleur buteur se mue en passeur en centre pour un Del Castillo qui tente la volée. Déviée par la défense, dommage. Le dribbleur fou va rendre chèvre une paire de défenseurs l’an prochain !

Le 12 janvier 2018, Hectare, le sponsor qui a eu du flair ! (Photo Archives Anthony Maurin).

Anthony Briançon effectue un sauvetage impeccable sur un long ballon périlleux à l’entrée de la surface nîmoise. Le roc est devenu un patron et s'impose en vaillance et en puissance. Mi-temps. « On jouait quand même contre le champion, tant mieux pour nous, on fait un match sérieux, il faut qu’on continue comme ça » note Romain Del Castillo à la pause.

(Photo Archives Anthony Maurin).

Après 45 minutes, Nîmes a 59% de possession, 9 fois tirs pour 4 dans le cadre (rien pour Reims) et n’a commis aucune faute ! Au retour des vestiaires, duel de la tête entre Briançon et Siebatcheu. Les deux restent à terre et sont choqués, plus de peur que de mal. Alakouch et Del Castillo combinent merveilleusement bien sur le côté droit mais ils restent muets dans le dernier geste. 53ème, Briançon sauve encore les sien. Campé sur sa ligne il repousse le ballon de l’égalisation.

Le Nîmes Olympique jouait en bleu contre le SC Anduze à Alès le 3 décembre dernier (Photo Archives : Philippe Gavillet de Peney/objectif Gard)

Chavarria fait trembler la défense nîmoise mais Valette reste aux aguets et réalise un nouvel arrêt décisif près de son poteau. 58ème, tonnerre d’Oudin… Rigonato fonce sur la gauche et tire. Valls contre mais le ballon revient dans les pieds d’Oudin tranquillement placé à l’entrée de la surface. Il arme une énorme frappe qui laisse Valette impuissant. 1-1, logique.

Joie pour trois buts... Incroyable Bozok, incroyable attaque nîmoise (Photo Archives Anthony Maurin).

62ème, le champion reprend la main et s’affirme comme le leader. Nîmes s’incline et Siebatcheu revient à hauteur d’Alioui au classement des buteurs. Touche anodine près du poteau de corner de Nîmes. Le ballon arrive vite dans les pieds de Siebatcheu qui rôde près de Valette. Il pivote et marque, ni vu ni connu… 2-1, logique toujours. Le match s’emballe sérieusement.

Jour de fête dans le vestiaire Nîmois le 3 novembre 2017 après cette 4ème victoire et une 2ème place au classement. Photo : Archives Anthony Maurin / ObjectifGard.

À peine entré en jeu, Cadamuro se blesse mais ne demande pas à sortir. Fabien Garcia part quand même à l’échauffement et entre sur la pelouse cinq minutes plus tard… Le temps des changements est venu, Rigonato sort sous une ovation et le match s’apaise. Même le portier rémois fait des siennes et sort de sa surface avec le ballon dans les mains, tranquille !

Anthony Briançon (Photo Archives Anthony Maurin).

Les dix dernières minutes se profilent et avec elles leur lot d'émotions. On se rappelle les mois difficiles, les moments de grâce et les minutes de calme avant la tempête. Le stade vide ou presque, le stade plein ou plus. Les entraînements sous le froid, sous la flotte mais aussi sous le cagnard ou sous le vent comme dirait l’autre. Une saison de foot, c’est une parenthèse qui ne se referme jamais mais cette année, le cycle prend fin.

Le 3 août 2017, le groupe en partance pour Lens (Photo Archives Anthony Maurin).

Les Crocos perdent mais ne lâchent pas. Les Champenois se doivent de vaincre sur leur terre mais Nîmes joue les trouble-fêtes. Quand on s’y attend le moins, Depres frappe et marque ! 2-2 à la 87ème Thioub sur la gauche décale Bozok au centre qui voit Depres arriver sur sa droite. Le buteur passe et Depres tire. Avec un poil de réussite sa frappe est déviée et trompe Mendy, Nîmes égalise et Depres savoure ! Même Briançon y va de sa frappe lointaine et dangereuse. Nîmes ne gagne pas mais Nîmes ne perd pas face au leader. Nîmes gagne son pari et peut maintenant parler de Ligue 1. Ça y est les gars, vous y êtes !

Le 9 juin 2017... Le futur meilleur buteur de la Ligue 2 devenait Nîmois (Photo Nîmes Olympique).

Le Nîmes Olympique termine deuxième de Ligue 2 avec 72 points et 75 buts dont 5 pénaltys et a les deux meilleurs buteurs du championnat sous ses couleurs avec Bozok à 24 buts et Alioui à 17. Sans oublier les plus de 40 passes décisives. 22 victoires, 7 nuls, 9 défaites et 36 buts encaissés. 63 avertissements et 2 expulsions… Bref, on peut être fier des Crocos !

Voici l'ancien nouveau logo du Nîmes Olympique. Un logo déjà décrié par les nostalgiques...

Fiche technique

Stade de Reims – Nîmes Olympique

Score : 2-2 (0-1).

Buts : Ripart (6ème), Diego (Rigonato 58ème), Siebatcheu (62ème), Depres (87ème).

Conditions : Temps clément, 20°C, pelouse en excellent état et belle ambiance.

Spectateurs : No hay billetes.

Arbitre : M. Alexandre Castro.

Avertissement : Siebatcheu (23ème).

Expulsion :.

Le groupe nîmois : Baptiste Valette – Sofiane Alakouch (Liassine Cadamuro 67ème puis de Fabien Garcia à la 73ème), Anthony Briançon (C), Olivier Boscagli, Renaud Ripart – Téji Savanier, Théo Valls – Romain Del Castillo, Sada Thioub, Rachid Alioui (Clément Depres 12ème) et Umut Bozok. Joueurs non utilisés: Martin Sourzac – Antonin Bobichon – Panagiotis Vlachodimos. Entraîneur: Bernard Blaquart.

Le groupe rémois : Mendy – Abdelhamid, Disasi, Metanire, Bouhours (N’Dom 86ème) – Diego (Kamara 75ème), Da Cruz (C), Chavalerin – Chavarria, Oudin (Martin 80ème), Siebatcheu. Joueurs non utilisés: Carrasso – Jeanvier – M’Bemba – N’Gamukol. Entraîneur: David Guion.

Et l'année prochaine à l'entraînement comme aux matchs, venez, il paraît que c'est sympa !

(Photo Anthony Maurin).

(Photo Archives Jean-Claude Azria). • © JEAN CLAUDE AZRIA

Anthony Maurin

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais