A la une
Publié il y a 8 ans - Mise à jour le 10.12.2013 - abdel-samari - 2 min  - vu 139 fois

NÎMES OLYMPIQUE Jean-Louis Gazeau : "On est d'accord sur tout avec le futur repreneur"

gazeau-Zvunka

Vendra, vendra pas ? Tout le monde en parle et pas seulement dans le Gard, de la vente imminente du Nîmes Olympique. Jean-Louis Gazeau, président du Nîmes Olympique dit tout haut depuis des années qu'il souhaite passer la main.

Les choses semblent s'accélérer ces derniers jours concernant la vente du Nîmes Olympique. Malgré des résultats sportifs en dents de scie, la cote du club ne semble pas avoir perdu beaucoup de plumes, au contraire : "les négociations avec le futur acquéreur ont démarré il y a maintenant plus de six mois. Comme je l'ai dit à de nombreuses reprises, j'ai pris la décision d'arrêter. A partir de là, plusieurs candidats se sont manifestés et sont entrés en négociation mais nous avons rapidement accéléré avec un seul" concède M. Gazeau.

Mais de qui parle le président ? "A ce stade, je ne peux vous dévoiler son nom. Juste vous dire qu'il a de nombreuses connaissances dans l'élite du football et a lui même été à la tête de clubs en France. Depuis dix ans, il a travaillé à l'étranger mais le projet du Nîmes Olympique semble le convaincre de rentrer en France" indique le futur ex-président.

Concernant le prix de vente,  Jean-Louis Gazeau ne dévoilera pas plus d'informations même si la presse sportive ce matin évoque une somme de cinq millions d'euros : "la somme n'est pas celle là et je peux même vous révéler qu'il n'y a pas eu de négociations particulières sur le prix. Ce qui était important pour moi, c'est de ne pas perdre non plus au change. L'intérêt doit être mutuel entre le vendeur et le futur nouveau propriétaire, je crois qu'à ce stade, c'est le cas".

Au détour d'une phrase, le Président confirme donc bien qu'un accord est en cours : "je peux même aller plus loin, on est d'accord sur tout avec le repreneur depuis dix jours mais la vente n'est pas encore réalisée pour des questions techniques". Technique ? En fait, il s'agit uniquement d'une question financière. Jean-Louis Gazeau attend simplement la confirmation que les fonds ont bien été envoyés pour acter la vente. "C'est une question d'heures, la vente peut avoir lieu dans 48h comme dans les jours qui viennent".

Avant la trêve hivernale ?  "Ce serait idéal. Le repreneur a l'envie de faire évoluer les choses, il a beaucoup d'ambition pour le club. Sa volonté est claire : il souhaite apporter du sang neuf, dans tous les domaines, dés le mercato d'hiver".

Et si la vente ne se fait pas ? "Je continue, bien entendu, jusqu'aux prochaines négociations avec un autre repreneur. Et au mercato, on prendra toutes les décisions indispensables pour le rétablissement sportif de l'équipe" conclut Jean-Louis Gazeau.

Abdel Samari

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais