A la une
Publié il y a 6 ans - Mise à jour le 24.03.2016 - boris-de-la-cruz - 1 min  - vu 376 fois

NÎMES Un alésien frappé à mort en centre ville

Les Arènes de Nîmes (Image d'archives / Objectif Gard)

Un homme est décédé hier soir au CHU. Il a été victime de graves violences dans la nuit de lundi à mardi rue Séguier, à proximité de l’université des Carmes et de l’Eglise Sainte-Baudile. Selon les premiers éléments de l’enquête, cet habitant d’Alès d’une cinquantaine d’années, discutait vers minuit avec une prostituée dans la rue, lorsqu’il aurait été abordé par 2 jeunes. Les propos verbaux ont rapidement dégénérés, des moqueries seraient intervenues avant que des coups ne soient échangés.

Une bagarre pour un motif futile ?

Le quinquagénaire a été roué de coups violents notamment au niveau de la tête et du visage. A l’arrivée des pompiers le blessé avait perdu connaissance et il présentait de nombreuses fractures. Malgré une opération de la dernière chance, il est décédé mercredi en soirée des suites des violences subies. L’enquête ouverte par le parquet de Nîmes pour des « violences volontaires ayant entraîné la mort » a permis d’établir la présence de deux hommes. Ils ont été rapidement retrouvés dans la journée de mardi et placés en garde à vue par les policiers du commissariat de Nîmes. Deux jeunes majeurs d’une vingtaine d’années qui devraient être déférés aujourd’hui au Palais de justice. Un troisième homme est également en garde à vue, mais son rôle serait secondaire dans le déroulement de cette bagarre mortelle.

Boris De La Cruz

Boris De la Cruz

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais