A la une
Publié il y a 5 ans - Mise à jour le 22.12.2016 - eloise-levesque - 2 min  - vu 125 fois

RÉTROSPECTIVE 2016 Avril : la grogne monte contre les socialistes

Manif des lycéens en avril. Eloïse Levesque/Objectif Gard

La fin de l’année, c’est l’occasion de dresser le bilan de l’année écoulée. Objectif Gard ne déroge pas à cette tradition en proposant une rétrospective quotidienne des grands événements de l’année 2016.

Les opposants à la loi travail dans la rue

Au mois d'avril, les manifestations contre la loi El-Khomri s'intensifient. Le lycée Prévert de St-Christol-lès-Alès est bloqué et Nuit Debout prend forme. A Alès, les anarchistes s'emparent du forum de l'emploi pour dire "non" à la réforme du travail. La mobilisation continuera en oscillation jusqu'en juillet, date à laquelle le premier ministre Manuel Valls utilise pour la troisième fois l'article 49-3 de la Constitution. Il fait ainsi passer en force le projet, faute de majorité assurée à l’Assemblée nationale.

Pour rappel, le texte assouplit les conditions du licenciement économique et ébauche une priorité de l'accord d'entreprise sur l'accord de branche. Ce sera le cas sur le temps de travail, la limite de la durée du travail, le taux de majoration des heures supplémentaires.

Les économies du budget départemental

Autre événement de ce mois d'avril, le vote du budget au Département qui doit faire face aux baisses de dotations de l'Etat, et trouver 15 millions d'€ supplémentaires. Il joue entre autres sur deux variables d'ajustements impopulaires : la taxe sur le foncier - qu'il augmente de 10% -, et les pompiers. De 41,6 millions d’euros par an, ils perdent 1,5 million d’euros, après trois ans de stagnation. Des embauches sont retardées, la tension monte avec les syndicats, avant de redescendre rapidement.

Quelques semaines plus tard, une nouvelle économie va être dévoilée par les parents d'élèves. Ils découvrent une hausse des tarifs du bus de 30 à 70 € par an et par enfant. Ils lancent plusieurs pétitions. Pour calmer le jeu, la collectivité annoncera qu'une modulation des tarifs est à l’étude pour 2017. Elle tiendrait compte des revenus des parents.

Eloïse Levesque

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais