Publié il y a 2 ans - Mise à jour le 18.03.2022 - pierre-havez - 1 min  - vu 1653 fois

NÎMES Le braqué serait en fait le braqueur

Photo d'illustration DR

Les policiers interviennent, jeudi 17 mars, pour une obscure tentative de braquage dans une épicerie, rue Nationale, à Nîmes.

Au départ, le gérant, blessé, appelle les forces de l’ordre déclarant avoir été victime d’une tentative de vol avec une arme à feu, avant de se rétracter. L’enquête des policiers révèle en fait que le gérant aurait été molesté par le propriétaire d’une trottinette volée alors qu’elle se trouvait dans le magasin. Son propriétaire serait alors venu sur place, accompagné de plusieurs acolytes, pour régler ses comptes avec le gérant, soupçonné du vol. Placé en garde-à-vue, le gérant de la boutique, qui a 6 jours d’ITT, a été relâché, faute de preuve. Le propriétaire de la trottinette volée est lui toujours en garde à vue. Il pourrait être poursuivi pour violences en réunion.

La propriétaire déjà mise en cause dans plusieurs affaires

La propriétaire de l’épicerie est enfin déjà bien connue des forces de l’ordre. La femme d’une trentaine d’années avait notamment été mise en cause et incarcérée pour « modification de scène de crime », à la suite d'une grave attaque au couteau contre un homme, le 30 août dernier, au petit matin, devant un autre de ses établissements, La Tulipe noire, située à proximité du boulevard Amiral-Courbet.

Pierre Havez

Pierre Havez

Actualité générale

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio