Actualités
Publié il y a 3 ans - Mise à jour le 03.04.2019 - thierry-allard - 2 min  - vu 225 fois

BAGNOLS Mobilisation pour obtenir une deuxième IRM au centre hospitalier

(DR)

Au centre hospitalier de Bagnols, il faut en moyenne un délais de 42 jours pour obtenir un rendez-vous impliquant l’IRM, contre 30,3 jours en moyenne au niveau national. En cause ? Le fait que le centre hospitalier de la ville ne compte qu’une seule IRM.

Une situation que le centre hospitalier, le maire de Bagnols, Jean-Yves Chapelet, le député Anthony Cellier et plusieurs dizaines d’élus locaux veulent faire changer. Car d’après les chiffres officiels repris dans une note du centre hospitalier, Bagnols est l’établissement le moins bien doté du département, et de loin !

Là où Nîmes compte 7 IRM pour un bassin de 350 000 habitants et Alès 3 IRM pour 180 000 habitants, Bagnols n’en compte qu’un seul pour 140 000. Un chiffre deux fois au-dessus de la moyenne nationale, qui est d’une IRM pour 71 500 habitants, et largement au-dessus de ceux de Nîmes (une pour 50 000 habitants) et d’Alès (une pour 60 000 habitants). Et ce alors que Bagnols est géographiquement isolée et que les autres IRM les plus proches se trouvent relativement loin (Alès, Nîmes, Avignon, Orange ou Montélimar).

Une centaine de maire sollicités pour apporter sa signature

Jean-Yves Chapelet, par ailleurs président du conseil d’administration de l’établissement, la direction du centre hospitalier et la Commission médicale d’établissement s’en sont ouverts au député Cellier. Le parlementaire a décidé d’essayer de faire bouger les choses en allant au ministère de la Santé et à l’Agence régionale de la santé Occitanie, avant de proposer à l’ensemble des maires potentiellement concernés de co-signer un courrier demandant l’attribution d’une deuxième IRM à Bagnols.

En tout, une centaine de maires est concernée rien que pour le Gard. Si la patientèle du centre hospitalier s’étend pour près de 20 % dans le Vaucluse, la Drôme et l’Ardèche, le chiffre de 140 000 habitants pour le bassin du centre hospitalier se borne au Gard. « Je leur ai écrit la semaine dernière, et pour l’heure 71 maires ont co-signé le courrier », explique le député Anthony Cellier, joint mardi.

L’idée est « de mettre la focale sur le centre hospitalier de Bagnols, qui est au bout du territoire de la Région et de montrer que les élus sont impliqués et unanimes sur cette question de la deuxième IRM », affirme le député. D’ici quelques jours, Anthony Cellier enverra le courrier co-signé par le plus de maires possibles à l’Agence régionale de la santé Occitanie, qui doit se prononcer sur la question prochainement.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais