Actualités
Publié il y a 9 mois - Mise à jour le 08.02.2022 - yannick-pons - 2 min  - vu 638 fois

BEAUCAIRE L'Éducation nationale supprime un poste au collège Eugène-Vigne

Les enseignants du collège Eugène-Vigne en colère suite à une diminution de la DGH (Photo Yannick Pons/Objectif Gard) - Yannick Pons

Ce mardi matin à Beaucaire, ils étaient une trentaine d'enseignants à manifester leur colère contre la diminution de la dotation globale horaire (DGH) du collège Eugène-Vigne attribuée par l'Éducation nationale pour la rentrée de septembre. D’après Stéphane Linossier, professeur de mathématiques, cette décision va provoquer le départ d'un collègue vacataire.

Ce matin, devant le collège Eugène-Vigne qui compte environ 600 élèves, les enseignants ont exprimé leur colère. "Nous avons déjà quasiment atteint le maximum du nombre d'élèves par classe, explique Stéphane Linassol. C'est la raison pour laquelle nous serons contraints de supprimer le poste d'un collègue vacataire suite à la diminution de 29 heures de la DGH."

Un poste en moins qui va déstabiliser l'équilibre fragile du collège

La suppression de ce poste va  détériorer le dispositif d'accompagnement personnalisé des élèves de ce collège classé REP+ ( Réseaux d'éducation prioritaire les plus sensibles, NDLR). De nombreux élèves en grande difficulté scolaire, avec notamment une classe Ulis (unité localisée pour l'inclusion scolaire), seront pénalisés :  "Cela met à mal l'équilibre fragile de nos élèves et de nos équipes, assène Stéphane Linossier. Pas très bienvenu en ces temps de crise sanitaire." Les parents d'élèves emboîtent le pas puisque le professeur de mathématiques leur fait actuellement signer une lettre qui sera envoyée directement au directeur académique des services de l'Éducation nationale (Dasen) du Gard.

L'éducation prioritaire ne serait-elle plus une priorité ?

Cette mesure semble s'appliquer dans tout le département à l'endroit des établissements REP et REP+. Selon le SNES-FSU du Gard, l'enseignement prioritaire est ouvertement ciblé.  C'est pourquoi, avec le soutien du SNES-FSU, la coordination des collèges REP et REP+ de Nîmes prévoit un rassemblement ce mercredi 9 février 2022 à 16h30 devant la DSDEN du Gard (58, rue Rouget de Lisle à Nîmes) afin de protester contre les suppressions de moyens dans les collèges de l'éducation prioritaire.

Yannick Pons

Yannick Pons

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais