Actualités
Publié il y a 2 ans - Mise à jour le 06.10.2021 - boris-boutet - 2 min  - vu 381 fois

CODOGNAN Un projet photovoltaïque citoyen au caveau d'Héraclès

Le caveau d'Héraclès va s'équiper de panneaux solaires. (photo ACTTE)

Les membres d'Actte, d'Héraclès et d'Enercoop s'unissent autour d'un partenariat. (Photo Actte)

Faire avancer concrètement l'écologie tout en rentabilisant son investissement, c'est le pari tenté par la coopérative Actte. Son premier projet : équiper les 2 000m2 de toiture du caveau d'Héraclès de panneaux solaires. De quoi produire de l'électricité pour 340 personnes, hors chauffage et eau chaude.

Dans le Gard, les initiatives citoyennes et écologiques ne manquent pas. Créée en 2014, l'association Les Survoltés d'Aubais est parvenue à faire aboutir un projet de parc photovoltaïque entièrement autofinancé sur le site de l'ancienne déchèterie communale. Depuis, l'initiative a fait des émules et plusieurs autres associations poursuivant le même objectif se sont créées dans le département.

"Nous nous sommes tous regroupés autour d'Actte, qui signifie accélérateur citoyen pour un territoire en transition énergétique, indique Cécile Rousseau, en charge de la communication au sein de cette nouvelle structure. La coopérative a été nouvellement créée et un premier projet d'ampleur se monte au caveau d'Héraclès." 

Cette cave, située à Codognan, est engagée dans la production de vins biologiques depuis 1994 et souhaite installer des panneaux solaires sur sa toiture. "Nous partageons les mêmes valeurs, apprécie Cécile Rousseau. Ils auraient pu faire appel à un installateur privé, mais ils ont choisi d'associer les citoyens en faisant appel à nous." Concrètement, la cave va louer sa toiture à Actte qui prend en charge la responsabilité financière et administrative ainsi que la pose des panneaux. L'électricité sera quant à elle vendue à Enercoop.

Un appel à éco-investisseurs

Pour parvenir à mettre en place ces panneaux d'ici le printemps 2022, Actte doit mobiliser 350 000€. Une partie du montant pourrait être réunie grâce à un emprunt bancaire, mais Actte se lance surtout dans une importante levée de fonds. Ou plutôt un appel à l'investissement citoyen. "Il s'agit d'un placement d'argent qui est non seulement éthique mais aussi bien mieux rémunéré que le livret A, argumente Cécile Rousseau. Le compte courant d'associés rémunère les investisseurs chaque année, qu'il y ait ou non des bénéfices. Quant à l'utilisation de ces derniers, tout est décidé en assemblée générale. Chaque associé dispose d'une voix, quelque soit la hauteur de son investissement." 

Désormais, Actte espère convaincre suffisamment d'éco-investisseurs pour réunir 200 000€. Alors que les souscriptions ne sont ouvertes que depuis une semaine, la coopérative compte déjà une vingtaine d'associés. "Je ne suis pas inquiète, confie Cécile Rousseau. Pour le projet d'Aubais, nous avons même dû refuser du monde une fois les fonds réunis !" 

Boris Boutet

Une réunion publique est prévue jeudi 14 octobre, à 18 h, dans la salle de la République, à Vergèze. Le projet sera présenté. Les participants pourront connaître toutes les modalités de la souscription. Plus d'informations sur le site Internet d'actte.

Boris Boutet

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio