Publié il y a 11 mois - Mise à jour le 16.06.2023 - CC - 3 min  - vu 1310 fois

GARD Amélioration sensible des niveaux des cours d’eau

Le Gardon 

- Photo Objectif Gard

La préfecture du Gard annonce une amélioration sensible des niveaux des cours d’eau sur l’ensemble du département. 

Le département du Gard a été concerné par des précipitations relativement importantes ces derniers jours, notamment le week-end des 10 et 11 juin. Des secteurs, jusque-là peu arrosés comme le bassin de la Cèze, ont connu des cumuls conséquents qui ont profité aux cours d’eau.

Compte-tenu de la remontée durable des courbes de débit de la plupart des cours d’eau principaux au-dessus des seuils critiques, la préfète du Gard a lancé une consultation dématérialisée du comité de ressource en eau (CRE), entre le 13 et le 15 juin, pour étudier des mesures d’allègement des restrictions.

À l’issue de cette concertation, la préfète a décidé d’abaisser les contraintes de tous les secteurs qui avaient été maintenus en alerte renforcée ou en crise. Ainsi, la Cèze, les Gardons d’Alès et d’Anduze et le Vidourle passent désormais au niveau de l’alerte, comme l’Hérault, l’Arre et l’Ardèche déjà à ce niveau : ces bassins ne peuvent cependant pas descendre au niveau de vigilance, en raison de la faiblesse de recharge des nappes, qui restent globalement basses par rapport à la normale. Le reste du département est maintenu en vigilance.

Maintien de la zone Ardèche, Hérault amont et Arre en situation d'alerte

La météo aléatoire et capricieuse conduit ainsi à ajuster régulièrement le niveau d’alerte et les restrictions associées. Les précisions annoncent le retour d’un régime estival pour les prochains jours, marqué en particulier par de fortes chaleurs. Un prochain comité de la ressource en eau sera convoqué début juillet pour étudier l’évolution de la situation et proposer des mesures adaptées.

Ainsi, la situation est la suivante : sur la zone en situation d’alerte, déclassement des zones Cèze amont, Cèze aval, Gardon amont, Gardon aval, Vidourle et maintien de la zone Ardèche, Hérault amont et Arre. Pour les zones en situation de vigilance, maintien du reste du département en situation de vigilance. 

Il est rappelé que les maires peuvent prendre des arrêtés municipaux de restriction d’usage de l’eau, notamment si des inquiétudes apparaissent en matière de continuité de l’alimentation en eau potable.

Rappel des mesures liées aux seuils :

Les mesures applicables sont celles de l’arrêté cadre sécheresse signé par madame la préfète du Gard le 24 mai 2023.

En situation de vigilance : il est demandé à chacun d’adopter un comportement écoresponsable, en utilisant l’eau de manière raisonnée. L’enjeu est de préserver la ressource pour les semaines à venir et retarder la prise de mesures plus restrictives.

En situation d’alerte : le remplissage des piscines privées, le lavage des voitures à domicile et le fonctionnement des fontaines sont interdits. L’irrigation agricole, l’arrosage des terrains de sports, l’arrosage domestique (pelouses, jardins d’agrément) et des jardins potagers est interdite entre 10h00 et 18h00 (sauf pour les modes d’irrigation économes en eau type goutte-à-goutte uniquement pour l’agriculture). L’objectif est de réduire d’un tiers les volumes prélevés pour les usages non prioritaires.

En situation d’alerte renforcée : les interdictions supplémentaires concernent les horaires d’arrosage (entre 8h00 et 20h00 et une nuit sur deux) et l’interdiction d’arrosage des pelouses non accessibles au public. L’objectif est de réduire de moitié les volumes prélevés pour les usages non prioritaires.

En situation de crise, seuls sont autorisés les usages prioritaires de l'eau, concourants à l'alimentation en eau potable des populations, à la survie des espèces aquatiques, à l'abreuvement des animaux, à la sécurité civile et à la salubrité publique. Des demandes de dérogations, encadrées, sont possibles au bénéfice de l’irrigation agricole.

CC

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio