Publié il y a 1 an - Mise à jour le 06.04.2023 - Thierry Allard et Corentin Corger - 3 min  - vu 1087 fois

GARD Mobilisation toujours forte contre la réforme des retraites

manifestation réforme des retraites Nîmes

Les manifestants sont passés sous la voie ferrée pour rejoindre l'avenue Jean-Jaurès

- Photo Corentin Corger

Il y avait encore et toujours beaucoup de monde à l’appel de l’intersyndicale dans les rues de Nîmes, Alès, Bagnols, Uzès et Le Vigan ce jeudi pour la onzième journée de mobilisation nationale contre la réforme des retraites portée par le gouvernement.

Elle ne passe toujours pas, cette réforme. Emmenés par un front syndical toujours uni, malgré le passage du texte au Sénat, où il a été voté, puis à l’Assemblée nationale via l’article 49.3 de la Constitution, et alors que le Conseil constitutionnel doit se prononcer la semaine prochaine sur cette réforme, ils étaient encore des milliers dans les rues du Gard ce jeudi. Le mot d’ordre est toujours le même : retrait de cette réforme qui prévoit entre autres le recul de l’âge légal de départ en retraite de 62 à 64 ans.

Mobilisation encore forte à Bagnols...

Ce jeudi matin, lors de la manifestation contre la réforme des retraites, à Bagnols • Photo : Thierry Allard

À Bagnols, ils étaient 900 d’après la police, 3 500 d’après les syndicats, à battre le pavé du monument aux morts au rond-point de la Cèze, où la circulation routière a été bloquée pendant une bonne demi-heure. Une mobilisation comparable à la semaine dernière qui, si elle est moindre qu’au plus fort de la contestation, reste forte pour une ville comme Bagnols. « Macron pensait qu’on allait s’essouffler, mais nous en sommes à la onzième manifestation, et il y en aura peut-être une douzième », lancera au micro le secrétaire de l’union locale CGT Patrick Lescure.

Ce jeudi matin, lors de la manifestation contre la réforme des retraites, à Bagnols • Photo : Thierry Allard

Ce jeudi matin, lors de la manifestation contre la réforme des retraites, à Bagnols • Photo : Thierry Allard

Au micro, le représentant local de la FSU David Crunelle lira le texte de l’intersyndicale écrit après le rendez-vous des représentants syndicaux à Matignon cette semaine. Un texte dans lequel les syndicats dénoncent toujours « une réforme injuste et brutale », et appellent toujours à son « retrait pur et simple ». Et les syndicats d’appeler par ailleurs « à la sagesse du Conseil constitutionnel », institution qui semble désormais détenir la clé dans ce conflit social. Un conflit qui « laissera des traces, quoi qu'il arrive », assure Patrick Lescure. 

Ce jeudi matin, lors de la manifestation contre la réforme des retraites à Uzès • Photo : DR

À Uzès, la mobilisation a été moindre que la semaine passée, avec « 549,3 manifestants » d’après l’intersyndicale. Reste qu’Uzès, où on n’avait pas l’habitude de manifester lors des journées nationales de mobilisation, fait désormais partie de la carte des manifestations du Gard. Et cette fois encore, de nombreux lycéens y ont rejoint le cortège.

... Et à Nîmes

manifestation réforme des retraites Nîmes
Selon la police, 3 000 manifestants étaient présents à Nîmes  • Photo Corentin Corger

Cette fois-ci, les syndicats s'étaient donnés rendez-vous au rond-point du Colisée à 14h30 pour la manifestation nîmoise. Si certains avaient envie de bloquer le périph', ils ne sont pas passés aux actes certainement refroidis par l'important dispositif de forces de l'ordre. Après les discours, le cortège derrière la banderole de l'intersyndicale avec la volonté de ne toujours pas lâcher et de continuer à s'opposer à la réforme des retraites. 

manifestation réforme des retraites Nîmes
Sur les allées Jean-Jaurès, d'autres avaient largement mieux à faire  • Photo Corentin Corger

Sous le soleil, les militants ont marché sur l'avenue Jean-Jaurès, au son de la batucada, venant rompre la quiétude des boulistes qui jouaient à la pétanque sur les allées. Si ces messieurs et dames, ont pris le temps de regarder cette animation, ils ont rapidement relancé le cochonnet avec sans doute mieux à faire. Les manifestants ont ensuite tourné rue du Cirque romain pour retomber rue de la République, passer devant les arènes et terminer leur route devant la préfecture. 

Pour cette onzième journée de mobilisation, la préfecture communique sur 3 000 participants dans la capitale gardoise, soit autant qu'Alès. Au micro du camion, le speaker s'emballe et annonce "plus de 20 000 participants". Peu importe les chiffres, la mobilisation se poursuit et ne semble pas encore essouflée. 

Revivez la manifestation de Nîmes en vidéos : 

Thierry Allard et Corentin Corger

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio