Actualités
Publié il y a 8 ans - Mise à jour le 30.09.2014 - baptiste-manzinali - 2 min  - vu 122 fois

INTEMPÉRIES 1200 personnes bloquées à la gare de Nîmes

La Croix Rouge à la gare de Nîmes ce matin. (photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)

Un dispositif particulier a été mis en place hier soir gare de Nîmes afin d'accueillir les voyageurs qui se dirigeaient vers Montpellier. Selon la SNCF, pas moins de 1200 personnes ont passé la nuit à la gare.

Ce nouvel épisode d'intempéries a touché partiellement le département du Gard et davantage l'Hérault. Les trajets SNCF en provenance de Paris et à destination de Perpignan, entre autres, ont été bloqués par les autorités, laissant à quai des centaines de personnes incapables de rentrer chez elles par leurs propres moyens. A Nîmes, la gare s'est improvisée en lieu de rapatriement pour accueillir, sécuriser et soigner si nécessaire ces voyageurs, qui ont commencé à arriver vers 19h00 hier soir. Une nuit agitée pris en charge par la SNCF et la Croix-Rouge. Georges Labonne, chef d'intervention à la Croix-Rouge, précise : "De notre côté, nous étions huit à intervenir hier soir, dont sept sont restés toute la nuit pour distribuer 550 plateaux-repas, des boissons chaudes et de l'eau. la SNCF a dû en distribuer autant." Deux trains sont restés à quai et ont servi de dortoir géant. "J'ai dormi dans un train de 1h à 6h", explique Harold, 28 ans. "Puis après je suis descendu de peur qu'ils partent pendant mon sommeil, et j'ai dormi là, par terre" ajoute t-il. Après un week-end passé à Paris, Harold prend son train gare de Lyon aux alentours de 15h30. Bloqué à Lunel vers 19H, son train a été rapatrié à Nîmes pour la nuit. Une situation que le jeune homme qualifie de "très bien gérée par la SNCF et la Croix-Rouge. Ils ont été vraiment cool, nous ont servi du café, à manger." 

"Est ce qu'il y a quelqu'un pour un renseignement ?"

Un avis qui tranchera légèrement avec ce que l'on entend dans les bruits de couloir de la gare. Une dame visiblement à bout de nerf, déclame à haute voix :"Est ce qu'il y a quelqu'un pour un renseignement ?" Agacée par la situation, elle répétera cette phrase à tue-tête devant des voyageurs stoïques. Une autre dame nous fera part de son incompréhension, du manque de communication de la SNCF envers ses usagers. "On me dit qu'un train pour Montpellier doit arriver. Mais je ne sais même pas à quelle heure, ni quel quai. C'est franchement la panique." Une cellule de premier soin a été improvisée dans une des salles voûtées de la gare pour y accueillir les personnes âgées notamment, avec des masques à oxygène et défibrillateurs. "Nous avons dû évacuer deux personnes malades vers Carémeau qui n'avaient pas à leurs dispositions de quoi se soigner" ajoute M. Labonne de la Croix Rouge.

Vers 10h, la situation semblait s'améliorer, et les files d'attentes se désengorgeaient. La vigilance Orange est cependant maintenu jusqu'à 17h en prévision des nouvelles précipitations prévues cette après-midi dans le Gard.

Baptiste Manzinali

Baptiste Manzinali

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais