Publié il y a 1 an - Mise à jour le 01.06.2023 - La rédaction sport - 5 min  - vu 2299 fois

LA MINUTE SPORT L'actualité sportive de ce jeudi 1er juin

poulain durand de gevigney maraval

De Gevigney, Maraval et Poulain font partie des survivants même si le capitaine ne jouera pas

- Photo Anthony Maurin

Comme chaque jour du lundi au vendredi, découvrez l’essentiel de l'actualité sportive gardoise en quelques infos.

Nîmes Olympique

Quatre jeunes convoqués. C’est au-delà de l'hécatombe ! Quatorze joueurs sont absents pour la dernière rencontre de la saison de Nîmes Olympique qui reçoit Sochaux, au stade des Antonins, demain à 20h45 (38e journée de Ligue 2) : Dias, Thomasen, Vargas, Labonne, Sy, Guessoum, Lopy, Ambri, Burner, De Gevigney, N’Guessan, Benezet, Koné, Mousset et Sadzoute. « C’est compliqué de mettre 11 joueurs sur la feuille », a assuré Frédéric Bompard qui ne dispose plus que de 11 joueurs pros disponibles, dont deux gardiens. Sachant en plus que Benoît Poulain a été convoqué, mais il ne jouera pas. Car en cas de 20e apparition, le défenseur serait automatiquement prolongé, ce qui n’est pas la volonté de la direction, ni du joueur qui a de toute manière prévu de quitter le club. Le coach nîmois a donc été contraint de faire appel à quatre jeunes de l’équipe réserve, dont deux défenseurs, car Nasser Djiga est le seul apte : Julien Mégier et Marc Paget. Le milieu Hamza Sbaï et l'attaquant Wesley Ngakoutou ont aussi été convoqués pour la première fois. La formation de Yannick Dumas, qui rejoindra les U17 du PSG la saison prochaine, joue son dernier match de la saison dimanche à 15 heures, sans enjeu, puisque la réserve ne peut plus mathématiquement retrouver la N3. « C’est une saison cauchemardesque. Jamais je n’aurais pensé vivre ça, vous ne pouvez même pas imaginer le niveau de ma déception », a confié Frédéric Bompard.

Le groupe retenu pour Sochaux : Maraval, Nazih – Djiga, Poulain, Megier, Paget – Zerkane, Fofana, Delpech, Sbaï - Saïd, Pagis, Tchokounté, Doucouré, Ngakoutou. 

Le onze de départ probable : Maraval - Paget, Djiga, Fofana, Megier - Pagis, Zerkane, Delpech, Saïd - Tchokounté, Doucouré. 

« J’ai amené de la rigueur ». Pour cette dernière conférence de presse d’avant-match de la saison, Frédéric Bompard a fait le bilan de son passage au Nîmes Olympique, même si le coach n’est pas encore parti. « Je sais ce que je veux, j’ai besoin de voir plein de choses avec lui », a précisé l’entraîneur qui attend de discuter à nouveau avec le président Rani Assaf. La situation est complexe avec d’un côté un coach qui demande de nombreuses conditions, comme pouvoir se déplacer en avion même en National, et de l’autre un président qui ne peut pas répondre à toutes ces attentes. Sauf qu’il reste un an de contrat à Frédéric Bompard et que de s’en séparer coûterait forcément au club. Ainsi dans ce contexte, l’ancien protégé de Rudi Garcia pourrait donc poursuivre l’aventure. « Je l’ai quand même aidé à mon niveau. J’ai réussi à le faire progresser dans certaines choses en termes de professionnalisme. J’ai amené de la rigueur à mon niveau », a ajouté Frédéric Bompard en parlant de ce qu’il avait apporté à Rani Assaf (voir vidéo ci-dessus). L’ancien guingampais, qui aurait aimé être nommé dès le début de saison, est aussi revenu sur une anecdote et sa surprise lorsqu’il a découvert le centre d’entraînement de la Bastide après avoir signé son contrat : « J'ai pris un coup sur la tête, j’étais abasourdi de ce que j’avais découvert en termes de structures d’entraînement. Franchement je m’attendais à mieux. » Concernant les équipements, l’homme de 60 ans a qualifié de « parkings » les terrains synthétiques actuels où s’entraînent les jeunes du club. Comme annoncé en début de semaine, le coach et Sébastien Larcier, le directeur sportif officieux, ont rencontré l’ensemble des joueurs sur deux jours. « Rien d’exceptionnel, tout le monde est déçu de descendre. On a fait un point sur la saison. Ça a été très long et ça s’est bien passé », conclut-il.

USAM

Formé au club, Romain Tesio va rejoindre Frontignan • Anthony MAURIN

Sept départs. Ce vendredi à 20 heures, l’USAM dispute son dernier match de la saison à domicile face à Sélestat (29e journée Starligue). À cette occasion, le club a décidé d’honorer, après la rencontre, les sept joueurs qui quitteront l’effectif à l’issue de cette saison. Il y a d’abord trois jeunes joueurs qui n’étaient pas sous contrat pro mais qui ont quasiment évolué toute la saison avec le groupe de Ljubomir Vranjes. Recruté par Strasbourg, le gardien Louis Gouazé doit déjà trouver un autre point de chute puisque le club alsacien vient d’être placé en liquidation judiciaire. Le pivot Clément Esparon rejoint Sarrebourg (Proligue) et Baptiste Joblon a signé au même niveau à Nancy. Un troisième joueur va découvrir la deuxième division, il s’agit de Romain Tesio qui reste dans la région puisqu’il s’est engagé avec Frontignan, cinquième du dernier exercice. Comme annoncé en début de saison, Ahmed Hesham retrouve Rémi Desbonnet à Montpellier. Engagé comme joker en cours de saison, Rémi Salou devrait définitivement arrêter sa carrière. Concernant Mathieu Salou, prêté cet hiver à Tremblay, il fait le choix de retourner à Cesson. L’arrière droit évoluait dans le club breton avant de signer à Nîmes où son passage aura été un échec. L’Égyptien Mohammad Sanad continue l’aventure dans le Gard. À noter que pour ce match face à Sélestat, Quentin Minel est forfait à cause d’une déchirure au mollet. Il ratera aussi l’ultime déplacement à Istres, mardi prochain.

Benjamin Gallego et Julien Rebichon avec les jeunes handballeurs camarguais  • Photo HBTC

Les parrains en Camargue. Le Handball Terre de Camargue (HBTC) est un club intercommunal né il y a environ deux ans de la fusion des clubs d’Aigues-Mortes et du Grau-du-Roi. Club qui compte comme parrains, Benjamin Gallego et Julien Rebichon, les deux joueurs emblématiques qui devraient rempiler pour un an de plus la saison prochaine dans leur club de cœur. Hier, les deux amis ont rendu visite aux jeunes joueurs du club camarguais. Un après-midi placé sous le signe du jeu, du partage, d’échanges, de photos, d’autographes et de sourires sur le visage des enfants. Un beau souvenir pour ces apprentis handballeurs.

RCN

Jano Maisuradze recruté. Le Rugby Club Nîmois poursuit son mercato en vue de préparer la saison à venir. Le club vient de trouver son pilier droit pour remplacer Nicoloz Kardava parti à Rumilly. Un Géorgien remplace un autre Géorgien puisque c'est Jano Maisuradze (1,80m, 115 kg) qui a été engagé en provenance de Graulhet. Âgé de 21 ans, il a disputé 18 rencontres cette saison en Nationale 2 dans un club reconnu pour sa mêlée. Désormais, il ne manque plus qu'un trois quart aile/centre pour boucler le recrutement après le départ de Mickael Chiker qui s’est engagé avec Les Angles (Fédérale 2). Le but est d’avoir le groupe complet pour la reprise de l’entraînement le lundi 3 juillet. Pour la composition de la poule de Nationale 2, il faudra attendre le congrès de la FFR (Fédération Française de Rugby) qui se déroulera à Lille du 29 juin au 1er juillet. Il est déjà clair que la répartition géographique des adversaires des Nîmois s’orientera vers l’ouest puisque la N2 a perdu deux clubs bourguignons avec les relégations de Dijon et Beaune et que les promus sont des clubs du sud-Ouest (Mazamet, Salles, Langon et Valence d’Agen) auquel il faut rajouter les relégués de Nationale (Rennes et Cognac).

Infos pratiques

En Nationale 2, l’Est de l’hexagone a aussi perdu Vienne (tombeur de Nîmes) qui s'est promu en Nationale. Si le découpage géographique devrait rester Ouest-Est, Nîmes pourrait bien récupérer dans sa poule, les clubs comme Mazamet, Valence d’Agen et Limoges.

La rédaction sport

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio