Actualités
Publié il y a 11 mois - Mise à jour le 08.01.2022 - corentin-migoule - 3 min  - vu 4406 fois

MÉJANNES-LES-ALÈS Proderma : le nouveau centre esthétique médical a bonne mine

De gauche à droite, Christine, Méryl et Amélie, infirmières libérales ayant monté le projet "Proderma". (Photo Corentin Migoule)

Le 22 novembre dernier, le centre esthétique médical Proderma implanté à Méjannes-les-Alès accueillait ses premières clientes. Depuis, les prestations assurées par trois infirmières libérales, alliant beauté et "mieux-être", ont séduit une clientèle essentiellement féminine, même si les hommes sont évidemment les bienvenus.

Tout est parti d'un simple dépliant vantant les mérites d'un organisme spécialisé en médecine esthétique, reçu au début de l'année 2021 dans leur boîte aux lettres respective. Ce qui aurait pu n'être qu'un flyer publicitaire de plus finissant à la poubelle a finalement déclenché une belle aventure pour Christine Clammagiran, Méryl Battistel et Amélie Bouteille, toutes les trois infirmières libérales à Saint-Privat-des-Vieux. "Suite au dépliant, on a assisté à un séminaire qui nous a conquis", resitue Christine.

Après quoi le trio féminin, déjà coopératif dans son activité médicale, s'est mis en ordre de bataille pour créer son propre centre de soins esthétiques et anti-âge. "On avait vu ce bâtiment neuf et moderne, idéalement situé sur l'axe Alès-Uzès, alors on a foncé", reprend Amélie, en évoquant la résidence Le Golf, implantée au cœur de la zone d'activité commerciale à Méjannes-les-Alès.

Sans aiguille ni injection

L'espace qu'elles ont investi - où elles se relaient une semaine chacune pour ne pas avoir à délaisser leur activité initiale -, voulu "chic et sobre", associe du bleu acier et du doré chair "qui rappelle la couleur de la peau". Depuis le lancement le 22 novembre dernier, qu'elles qualifient unanimement de "prometteur", alors que les offres promotionnelles lancées avant Noël ont "bien rempli l'agenda", trois à cinq clients par jour le visitent pour y recevoir l'un des quatre soins proposés.

En effet, l'institut se décline en trois cabines. La première, située près de l'entrée, est réservée à l'épilation définitive (forfait de six séances) à la lumière pulsée intense, qui intègre un système de balayage. Une deuxième cabine est dédiée à la photomodulation par LED qui traite les imperfections cutanées (cicatrices, séquelles d'acné, vergetures, tâches pigmentaires, etc.). "C'est de la luminothérapie", résume Méryl, évoquant une technique approuvée à hauteur de 90% par une étude clinique réalisée à l'hôpital de la Pitié Salpêtrière.

Enfin, la troisième cabine abrite les sessions de "jetpeel", qui n'est autre que de la revitalisation cutanée sans aiguille ni injection. Ce dernier présenterait "une réelle complémentarité" avec la photomodulation par LED. "Les deux soins sont à associer dans la même séance. D'ailleurs, généralement on offre la photomodulation après le jetpeel", précise Aurélie Bouteille. Et d'ajouter : "C'est parfait pour optimiser l'efficacité !"

À la poursuite du "mieux-être"

Une salle au sein de laquelle on retrouve aussi le "cellu system", autrement dit la radiofréquence contre le relâchement cutané. Autant de machines dont l'association fait du centre baptisé "Proderma" un spécialiste en "réjudermie". Ainsi, ce dernier entend s'inscrire dans un concept de beauté naturelle et se présente comme une "véritable alternative" à la chirurgie. Si les tarifs des prestations opérées par les praticiennes sont déterminés après une consultation personnalisée, le trio vise une offre qualitative, à destination d'une clientèle "plutôt haut de gamme". "On n'est pas des marchands de tapis", plaisante Méryl, sans omettre de mentionner les 20% de réduction pour les étudiants.

Depuis l'ouverture du centre, l'âge des clientes - puisque les femmes sont ultra-majoritaires -, varie "de 14 à 75 ans". Mais parce qu'il a ouvert un centre "mixte", le trio ne désespère pas de compter des hommes parmi ses futurs visiteurs. "Avec le bouche à oreille, il suffit qu'un homme vienne et aide les autres à franchir le pas", prophétise Christine. En ce sens, une offre à destination des couples à l'occasion de la Saint-Valentin qui approche est fortement envisagée.

Le mot de la fin est venu de la bouche de Méryl Battistel, louant la "complémentarité" du trio malgré "les différences" des membres qui le composent. "On nous appelle les trois drôles de dames", se marre Méryl. Et de conclure, reprenant un ton sérieux : "Ce projet, c'est la continuité de notre métier médical en y intégrant le volet esthétique. On est dans l'esthétique médicale. Plus que du bien-être, les clients viennent chercher du "mieux-être" chez Proderma."

Corentin Migoule

Le centre Proderma est situé au 68 rue des accordeurs, résidence Le Golf, à Méjannes-les-Alès. Ouvert de 9 heures à 19 heures, du lundi au vendredi, sur rendez-vous uniquement. Tel : 04 66 25 19 71. 

Corentin Migoule

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais