Actualités
Publié il y a 2 ans - Mise à jour le 09.06.2020 - corentin-corger - 2 min  - vu 1875 fois

MUNICIPALES Les soutiens de Daniel Richard contre-attaquent

Yves Poinsignon, Mimoun Chent et Zakaria Moukite, partisans de Daniel Richard (Photo Corentin Corger)

Après les nombreuses accusations de trahison subis par leur candidat, des soutiens de Daniel Richard ont souhaité s'exprimer pour défendre leur choix et évoquer la création d'un nouveau mouvement : "Écologistes Libres".

Trahison. Voilà le mot qui revient quasiment sans cesse quand on entend parler de Daniel Richard, tête de la liste "Nîmes, une ville nommée désir" au premier tour et qui s'est allié avec Yvan Lachaud pour le second tour des élections municipales, le 28 juin prochain. Un homme qualifié de traître par ses anciens soutiens membres du Parti socialiste, de la France insoumise ou encore d'Europe Écologie Les Verts. Et ils sont nombreux à ne pas avoir suivi la fusion et quitté le navire. Parmi ceux-là quelques matelots ont décidé de rester fidèle au capitaine Richard. Certains ont souhaité s'exprimer sur leur choix.

"C'est plutôt eux qui ont trahi car ils sont allés voir le Parti communiste malgré l'interdiction formelle de Daniel Richard", défend Zakaria Moukite, ingénieur territorial et neuvième sur la liste 2.0 désormais intitulée "Nîmes en mieux ! L'écologie en plus". Qui a trahi qui ? Chacun reste campé sur ses positions. Yves Poinsignon, onzième sur la liste, va plus loin : "Nous ne sommes pas dupes. C'est une tactique de communication qui n'est pas digne. Cette querelle n'intéresse pas les Nîmois. Il faut sortir de cette polémique stérile, ça suffit !". 

Ce professeur d'histoire-géographie enseigne à l'Institut Emmanuel d'Alzon dirigé par un certain Yvan Lachaud mais tient à préciser : "Quand je me suis engagé avec Daniel Richard, j'étais déjà à d'Alzon." Ce sont donc les idées, le projet mais surtout la vision d'un homme qui l'ont poussés à s'engager. Et comme ses deux colistiers, Mimoun Chent, ancien adhérent du Parti communiste, est resté fidèle à l'écologiste de 76 ans : "Il m'a redonné le goût de la politique. En tant que militaire, on se doit de toujours suivre le chef." Des partisans qui estiment avoir été maître de leur décision et qui assument "de ne pas avoir voulu rentrer dans la bergerie" résume Zakaria Moukite pour qualifier la volonté d'une majorité qui désormais soutien la liste de Vincent Bouget.

Création du mouvement "Écologistes libres"

C'est dans cet esprit de rupture avec leurs anciens alliés que les fidèles de Daniel Richard ont décidé de créer un nouveau mouvement nommé : "Écologistes libres". Une entité fraîchement créée dont la première réunion s'est déroulée samedi dernier. Les statuts vont être déposés, le site internet est presque prêt, le logo affichant deux feuilles représentant le V de la victoire est en place et le président va bientôt être élu.

"Ce mouvement est né d'un sentiment de frustration", explique Zakaria Moukite, suspendu par EELV, après l'alliance signée pour le second tour. "Je ne vais pas payer une adhésion à EELV pour aller avec les communistes", poursuit-il. "Écologistes Libres" se veut sans étiquette et compte déjà une cinquantaine d'adhérents avec le soutien affirmé de Cap 21 et de Génération écologie. Un moyen de marquer avec force leur indépendance. "Maintenant place au programme", comme le dit Yves Poinsignon. La tête de liste Yvan Lachaud devrait d'ailleurs très bientôt présenter les contours de ce programme désormais commun avec M. Richard.

Corentin Corger

Corentin Corger

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais