Actualités
Publié il y a 7 ans - Mise à jour le 10.03.2015 - baptiste-manzinali - 1 min  - vu 150 fois

NÎMES Egalité hommes-femmes, la préfecture expose sa parité

Exposition sur l'égalité femmes-hommes sur les grilles de la Préfecture de Nîmes. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)

Dans le cadre de la Journée Internationale des droits des femmes du dimanche 8 mars dernier, la Préfecture du Gard inaugurait hier après-midi une exposition intitulée "l'égalité hommes-femmes dans le Gard : regard sur les métiers du Ministère de l'Intérieur".

Sur les grilles de la Préfecture, une dizaine de photographies rendent hommage à la place importante des femmes au sein du Ministère de l'Intérieur. Une place qui s'est imposée au fil des années, comme en témoigne Ghislaine Glad, fonctionnaire de police depuis le 3 mars 1988. "Les conditions d'acceptation se sont largement améliorées aujourd'hui depuis le recrutement des premières gardiens de la paix en 1979" explique t-elle, même si elle a des réticences à employer le mot féminin "gardienne". "Je trouve que cela sonne mal à l'oreille. Moi, cela ne me gène pas que l'on utilise le mot gardiens quand il s'agit de femmes." Aujourd'hui, les indices de rémunération sont les mêmes pour les femmes que pour les femmes au sein de la police. "On donne l'exemple au secteur privé" se félicite Ghislaine Glad. Quelques heures avant, le Préfet Didier Martin a reçu une dizaine de femmes travaillant à la Préfecture et Sous-Préfecture du Gard lors d'un déjeuner prévu à cet effet. "77 % des agents qui travaillent ici sont des femmes. La proportion augmente également au sein de la police et de la gendarmerie." L'exposition sera visible jusqu'au 16 mars prochain.

Baptiste Manzinali

Baptiste Manzinali

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais