Actualités
Publié il y a 7 mois - Mise à jour le 26.04.2022 - pierre-havez - 2 min  - vu 532 fois

NÎMES La CCI du Gard assumera, seule, la Maison de l’entreprise pour 19 M€

La Maison de l'entreprise, futur siège de la CCI Photo DR

Malgré les critiques de la cour régionale des comptes à propos de son projet de Maison de l’entreprise estimé à 11,3 M€, la chambre de commerce et d'industrie du Gard (CCI) voit encore plus grand en assumant, seule, pour 19 M€, le financement de la construction à venir des deux bâtiments du parc George-Besse, après le désistement surprise de l’UPE 30.

Le retrait soudain du patron de l’UPE 30 dans le projet de la future Maison de l’entreprise, annoncé le 7 avril, aurait pu mettre un coup de frein au projet de son partenaire. Au contraire, la CCI du Gard confirme, mardi 26 avril, au lendemain d’une AG de la chambre, son projet de prendre financièrement en charge la totalité des deux bâtiments prévus. « Le siège de l’UPE 30 de 2 000 m2 deviendra notre nouveau bâtiment Campus. Il accueillera nos 300 à 350 élèves de BTS », indique le vice-président de la CCI du Gard, Fabien Derocq.

Livraison à l’été 2024

La chambre n’a pas perdu de temps puisque le calendrier initial du projet ne devrait pas prendre le moindre retard. « Dès la validation du permis de construire, en mai, nous lancerons l’appel d’offres pour une attribution des marchés en juin 2022, ajoute l’élu en charge de l’Industrie. Les travaux de terrassement et de gros œuvre débuteront ainsi début septembre, pour une livraison à l’été 2024, après deux ans de chantier. Le bâtiment de la CCI devrait être opérationnel en septembre 2024, puis celui du Campus CCI, un mois plus tard. »

En attendant, en raison de l’avancement du projet du palais des Congrès de Nîmes à côté de l’actuel siège de la CCI, rue de la République, les salariés de la Chambre devront déménager au deuxième trimestre 2023, dans un autre bâtiment en location. Une phase intermédiaire avant leur installation définitive dans la future Maison de l’entreprise, du parc George-Besse.

« Surdimensionné »

Le désengagement de l’UPE 30 porte le coût total de l’opération, pour la CCI, à plus de 19 M€ pour les deux futures constructions, contre 11,3 M€ pour un seul bâtiment initialement budgété. Un surcoût de près de 8 M€ par rapport au projet de départ, pourtant déjà qualifié de « surdimensionné », par la chambre régionale des comptes d’Occitanie. « Il sera compensé par l’abandon du projet d’extension du lycée professionnel de la chambre, dont les dernières estimations ont doublé, passant de 5 à 10 M€, assure le président de la chambre, Éric Giraudier. En outre, nous bénéficierons d’une subvention de la moitié du coût du bâtiment Campus par la Région Occitanie, et d’une autre de 2 M€ liée à la qualité environnementale de la construction. C’est une opportunité alors que nos besoins en formation se développent. »

Pierre Havez

Pierre Havez

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais