Publié il y a 25 jours - Mise à jour le 28.05.2024 - Corentin Corger - 2 min  - vu 357 fois

NÎMES Le Cercle Mozart à la découverte du Spot et de l'Expo de ouf

cercle mozart expo de ouf

L'occasion de découvrir le street art 

- Photo Corentin Corger

Les chefs d'entreprise nîmois ont découvert les fresques du quartier Gambetta 

Pour son événement mensuel, le Cercle Mozart des Terres du Rhône et de la Méditerranée a décidé de sortir des sentiers battus et de proposer une expérience originale à ses membres. Ces derniers se sont retrouvés au Spot, un tiers-lieu unique qui mêle à la fois le côté travail et loisirs, situé dans le quartier Gambetta. Une visite qui tenait à coeur à l'entrepreneur Richard Ortiz, membre du Cercle et surtout principal mécène du Spot. 

Au-delà du lieu en lui-même, ces personnalités nîmoises ont surtout découvert une partie des nombreuses fresques qui recouvrent les murs des bâtiments des rues adjacentes. L'Expo de Ouf, un des rendez-vous incontournables de street art organisé par le Spot, a déjà connu onze éditions. Une majorité ignorait qu'une telle oeuvre existait si près d'eux dans le centre-ville élargi. 

L'équipe du Sport et du Cercle Mozart • Photo Corentin Corger

De retour au Spot, Vincent Texier, le directeur de l'établissement est revenu sur la création du lieu et a expliqué son fonctionnement. En 2013, le collectif s'est implanté dans le quartier prioritaire Gambetta-Richelieu, avec un projet ambitieux : rendre accessible l'art par et pour tous, promouvoir le recyclage urbain en donnant une nouvelle vie à ces lieux inoccupés, accompagner les habitants et habitantes dans l'amélioration de leur cadre de vie et la création de morceaux de villes inclusifs et ouverts à tous.

"J'ai vu les yeux pétiller"

Une visite d'autant plus symbolique qu'en mars dernier, les gérants du Spot ont tiré la sonnette d'alarme en raison de difficultés financières pour boucler leur budget de 2024. Un appel aux dons a été lancé, plus de 6 000 euros ont été récoltés sur les 30 000 euros nécessaires. Pour le moment, la structure, qui a également un rôle de médiation sociale dans ce quartier précaire, continue de fonctionner. Le Spot réalise aussi des prestations artistiques dans d'autres départements mais ce type d'échanges peut permettre de déboucher sur de nouveaux donateurs. 

"Je pense que vous avez été marqué par cette soirée. J'ai vu les yeux pétiller lors de la balade dans les rues avec le caractère inédit de cette découverte finalement assez dépaysante de choses très proches de nous. C'est le paradoxe de la soirée. On le voit à Miami ou ailleurs et là on le voit à Nîmes", a souligné Jean-Marie Chabaud, président du Cercle, fier d'avoir pu faire découvrir ce lieu atypique à ses membres. 

Corentin Corger

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio