Actualités
Publié il y a 8 mois - Mise à jour le 29.03.2022 - marie-meunier - 2 min  - vu 160 fois

PONT-SAINT-ESPRIT Un documentaire sur la peintre Colette Richarme projeté ce mardi soir

À l'occasion de la projection du documentaire sur Colette Richarme, plusieurs oeuvres de cette peintre seront exposées aux musées de Pont-Saint-Esprit et de Bagnols-sur-Cèze. (photo Conservation départementale du Gard)

À l'occasion de la projection du documentaire sur Colette Richarme, plusieurs oeuvres de cette artiste seront exposées aux musées de Pont-Saint-Esprit et de Bagnols-sur-Cèze. (photo Conservation départementale du Gard)

Ce mardi 29 mars, à 18h, le documentaire "De Colette à Richarme, passages" sera projeté à la salle de conférence du Musée laïque d'art sacré de Pont-Saint-Esprit. Régine Monod, présidente de l'association "Richarme", et Guy Lochard, réalisateur du film, seront présents. 

Ce documentaire est consacré à la vie de la peintre Colette Richarme et invite à la découvrir à partir de ses œuvres, de ses écrits et du regard des personnes qu’elle a passionnées et inspirées. Il éclaire son combat pour exister dans un siècle où la place des femmes dans le monde de la peinture était loin d’être une évidence et donne vie à certains volets méconnus de son œuvre, comme ses "Équivalences plastiques" des poèmes de Mallarmé, ses gouaches de mémoire ou ses grandes huiles.

Ce film a été réalisé par Guy Lochard et Olivier Guérin (2020), co-produit avec la ville de Montpellier et avec le soutien de la fondation Banque Populaire Sud et de l’association Richarme. La projection ce mardi est gratuite sans réservation dans la limite des places disponibles. À cette occasion, le Musée laïque d’art sacré et le musée Albert-André de Bagnols-sur-Cèze, tous deux dépositaires de nombreux travaux de Colette Richarme, proposeront au public une présentation d’œuvres issues de leurs collections.

La Grande résurrection, éminent témoignage de l’intérêt marqué de l’artiste pour la spiritualité chrétienne récemment entré dans les collections, prendra place au Musée d’art sacré tandis qu’au musée Albert-André de Bagnols-sur-Cèze, une sélection de portraits, natures mortes et paysages, œuvres de jeunesse et de la maturité, investira les cimaises de la salle d’art contemporain. Ces œuvres seront visibles jusqu’au 10 avril au Musée d’art sacré et jusqu’au 23 avril au musée Albert-André, en accès libre aux horaires d’ouverture.

Marie Meunier

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais