Actualités
Publié il y a 10 ans - Mise à jour le 22.08.2012 - stephanie-marin - 2 min  - vu 222 fois

TÉLÉ : Les Cévennes vu par Des Racines et des Ailes

Mercredi 22 août, dès 20h35, Des racines et des Ailes, l'émission télévisée présentée par Louis Laforge sur France 3, proposera un documentaire réalisé par Dominique Lenglart, sur les Cévennes. Il s'agit là d'une rediffusion puisque le film de 110 minutes avait déjà était diffusé le 28 septembre 2011. Peu importe, on ne s'en lasse pas.

Au programme

Ils sont berger, forestier, garde du Parc national ou apiculteur. En compagnie d’architectes, d’artisans et de botanistes, tous se battent pour faire vivre et préserver le patrimoine exceptionnel de leur région : les Cévennes.

Avec son association qui vient tout juste de fêter ses 40 ans, Eugène Zahner encadre chaque été des jeunes bénévoles pour restaurer le château médiéval de Portes. Accompagné de Martial Martin, fils et petit-fils de mineur, il veille sur ce véritable vaisseau de pierres.

Sur le Causse Méjean, vaste plateau calcaire à 1000 mètres d’altitude, Bruno Descave lutte contre l’invasion des pins noirs plantés dans les années 60. Garde du Parc national, il survole ce désert en planeur et travaille avec Christian Avesque. A 83 ans, cette figure cévenole est le dernier berger à faire paître ses brebis en liberté.

Dans le massif de l’Aigoual, un jeune producteur a repris l’exploitation familiale de châtaignes, un fruit qui a nourri les habitants de la région pendant des siècles. Dans sa clède traditionnelle, Rémi Sauvezon est l’un des derniers à savoir encore faire sécher sa récolte. Avec sa farine, un jeune chef revisite les recettes traditionnelles de la région.

À Mercoire, au cœur du parc, les habitants se mobilisent pour sauver les terrasses qui entourent le village. Avant de replanter les mûriers à soie, ils font restaurer les édifices en pierre sèche par des futurs maçons en stage itinérant à travers les Cévennes.

Sur le versant sud du Mont Lozère, au Pont-de-Montvert, Yves Elie se bat pour sauver un savoir-faire ancestral : l’élevage des abeilles. Personnage charismatique, il inventorie les ruchers-troncs typiques de Lozère. Dans ces châtaigniers recouverts de lauze, il replace les colonies d’abeilles noires qu’il élève dans son rucher laboratoire.

Entre Massif Central et Méditerranée, ce territoire abrite des trésors que les Cévenols protègent avec passion.

Stéphanie Marin

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais