Publié il y a 8 mois - Mise à jour le 28.10.2023 - Marie Meunier - 2 min  - vu 607 fois

VILLENEUVE-LEZ-AVIGNON Deux ans et 2,47 M€ pour rénover la résidence "Les Hauts d'Avignon"

La fin des travaux sur la copropriété "Les Hauts d'Avignon" a été fêtée cette semaine, avec les résidents, les partenaires et les organismes participants. 

- photo Marie Meunier

C'est une opération colossale qui s'est achevée en mai 2023. Pas moins de 180 logements de la résidence "Les Hauts d'Avignon" ont bénéficié d'une rénovation énergétique. Les travaux ont duré deux ans et ont coûté 2,47 millions d'euros. 

La résidence "Les Hauts d'Avignon" est composée de plusieurs bâtiments à 3 ou 4 étages ainsi que de deux tours datant des années 70. Mais 50 ans plus tard, les habitants pâtissaient de fortes déperditions énergétiques et les assauts du Mistral glaçaient les appartements. La copropriété, avec les habitants, a donc souhaité mener des travaux d'ampleur pour rénover énergétiquement les bâtiments.

Ce sont 180 logements qui ont bénéficié de ce chantier. Chantier soumis à l'accord des propriétaires, souvent modestes, qui ont dû contribuer financièrement (bien qu'une possibilité d'emprunt d'ordre très réduit a été proposée, NDLR). Cela n'a pas été une mince affaire. Grand Delta habitat s'est d'ailleurs porté acquéreur de 41 logements, ce qui "a permis de débloquer la situation et de commencer les travaux", a rappelé le maître d'oeuvre, l'architecte anglois Michel Mérindol. 

Le chantier stoppé au bout de quinze jours à cause du covid-19

Les travaux ont démarré en 2020, quinze jours avant la crise covid-19. "On a dû interrompre le chantier. Il était hors de question de le poursuivre puisque des interventions étaient prévues dans les logements. On ne pouvait pas courir de risque avec le confinement", relate l'architecte. Il a fallu attendre mai 2021 pour reprendre jusqu'à une réception des travaux, deux ans plus tard, le 26 mai 2023. Il en a coûté au total 2,47 millions d'euros, grandement financés par l'ANAH (Agence nationale pour l'amélioration de l'habitat), mais aussi par la Région, par le Département, par l'Agglomération du Grand Avignon...

"On n'a pas dépassé le budget malgré les problèmes liés au covid", se réjouit Michel Mérindol. Pour réaliser cette rénovation thermique d'ampleur, il a fallu s'attaquer à l'ensemble des façades et des toits-terrasses. Mais ce n'est pas l'étape qui a engendré le plus de nuisances. Il a ensuite fallu intervenir à l'intérieur même des appartements et faire passer des tuyaux dans les murs afin d'installer la ventilation mécanique. Des sas ont aussi été créés pour éviter les problèmes d'appels d'air froid à chaque fois qu'on ouvrait la porte d'entrée. "En confort d'hiver, on serait à 43 % de gain sur le Cep (coefficient d'énergie primaire)", chiffre l'architecte, maître d'oeuvre. 

Changer l'image de la copropriété

Il ajoute : "Ma volonté en tant qu'architecte n'était pas seulement de faire du technique, mais aussi de changer l'image de la copropriété. On y est arrivé de manière assez spectaculaire. On a amené quelques éléments de décoration et de couleur." Changement d'autant plus visible si on regarde la 3e tour à côté, bâtie à la même époque, mais qui elle, n'a pas bénéficié de cette opération de rénovation. 

Alors même si les travaux ont pu apporter leur lot d'inconvénients et ont nécessité un coût financier pour les résidents, le conseil syndical "Les Hauts d'Avignon" se réjouit du résultat. Son président, Dominique Declosmenil assure : "On dispose d'une échelle de mesure. On consomme 50 % de moins cet hiver que la tour qui n'a pas été isolée en chauffage/gaz."

Marie Meunier

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio