Faits Divers
Publié il y a 2 ans - Mise à jour le 06.01.2020 - boris-de-la-cruz - 1 min  - vu 2000 fois

GARD En danger, les gendarmes veulent l'aider, il les insulte

Un homme a été condamné ce lundi pour des outrages sur des gendarmes qui voulaient lui venir en aide.
(Photo d'illustration/ObjectifGard)

Un homme d'une vingtaine d'années, a été condamné ce lundi après-midi, pour avoir insulté et outragé des gendarmes.

Ivre, le prévenu marchait à proximité de la route Nationale 113 à Bernis, le 12 juillet dernier. Des automobilistes inquiets pour cet homme qui frôlait les véhicules, ont contacté les gendarmes. Ces derniers, rapidement sur place, ont constaté que ce marcheur était en danger car bien trop près des voitures qui circulent à une vitesse élevée à cet endroit.

Les militaires s'apercevant que l'homme était fortement alcoolisé lui ont proposé de le rapprocher de son domicile. Une aide que le mis en cause a très mal prise. "Si monsieur avait eu un accident à cet endroit et que les gendarmes n'étaient pas intervenus, on aurait recherché la responsabilité de l'État", souligne la vice-procureur.

"Ils interviennent non pas pour verbaliser, mais pour venir en aide et ils se font insulter. L'uniforme ne protège plus de rien. Même dans le cadre de la prévention, il n'y a plus de respect", s'indigne la représentante du parquet de Nîmes.

A l'audience, le prévenu s'excuse et accepte par anticipation la sanction qui peut lui être infligée. "J'avais bu et je venais de me disputer avec ma copine", essaie de convaincre cet homme. Il écope au final de 1 000 euros d'amende avec sursis et de 150 euros de dommages et intérêts à payer à un gendarme.

Boris De la Cruz

Faits Divers

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais