Publié il y a 7 mois - Mise à jour le 04.10.2023 - B.DLC - 1 min  - vu 8293 fois

GARD Interpellé pour trafic de drogue alors qu'il fait demi-tour sur l'autoroute

Tribunal. La voiture ouvreuse est passée, et celle contenant la drogue aussi. Mais le conducteur du premier véhicule ne voyant pas arriver ses complices a décidé de revenir sur ses pas. Une grosse erreur...

Une interpellation presque irréelle pour les enquêteurs, qui n'étaient pas parvenus à intercepter le convoi. Ce 16 mars dernier, au péage de Roquemaure, les enquêteurs en sont certains, de la drogue va transiter. 119 kilos précisément de cannabis pour une valeur marchande de 235 000 euros. La voiture ouvreuse conduite par un jeune habitant des Bouches-du-Rhône franchit le péage sans problème, les forces de l'ordre veulent coincer le second véhicule chargé des produits prohibés. Ils n'y parviennent pas. Et alors que le dispositif va être levé, la voiture ouvreuse est de retour à Roquemaure. C'est à ce moment que le conducteur est interpellé. Plus tard la drogue sera retrouvée. 

Le jeune homme mis en examen était ce mercredi matin à la chambre de  l'instruction de Nîmes pour demander son contrôle judiciaire. "J'ai fauté c'est vrai, mai je veux m'insérer dans la société", indique dans le box ce garçon, âgé d'une vingtaine d'années. Il souhaite retrouver la liberté pour travailler. "Dans quelle entreprise ?", demande la juge. Le mis en cause ne se souvient plus du nom. Une société de nettoyage indiquera plus tard son avocat. 

Une demande de remise en liberté à laquelle s'oppose le parquet général, d'autant que le mis en cause aurait effectué plusieurs trajets quelques temps avant, entre l'Espagne et la région de Lyon. "Rien ne permet de positionner mon client sur les précédents trajets", indique son conseil. Un homme qui reste en détention provisoire selon la décision de la cour d'appel de Nîmes, rendue ce mercredi après-midi.  

B.DLC

Faits Divers

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio