Faits Divers
Publié il y a 21 jours - Mise à jour le 15.11.2022 - Boris De la Cruz - 2 min  - vu 1039 fois

GRAU-DU-ROI 1 an de prison avec sursis pour le conducteur responsable du décès d'une septuagénaire

Le conducteur a reculé et percuté mortellement une dame de 78 ans qui sortait ses poubelles face à chez elle. 

Il est 12h30 ce 20 mai 2020, une dame sort ses poubelles. Elle traverse un « passage piéton » et se fait percuter. Un véhicule 4/4 Mercedes vient de reculer et fait chuter la victime, âgée de 78 ans. Lorsque les secours arrivent il n’y a plus d’espoir, la retraitée qui vit en face décède.

Un commerçant savoyard, en vacances dans la région devait se rendre ce jour-là aux Saintes-maries de la Mer. Mais changement de programme au dernier moment, il fait demi-tour. Destination commune du Grau-du-Roi où il cherche une place de stationnement vers les Arènes de la ville, avant de se retrouver plus près de la plage car il véhicule son épouse et sa petite-fille. Alors qu’il emprunte une artère à sens unique, quai Colbert, l’accident survient. « Il s’agit de dossiers toujours douloureux. Un accident où il n’y a pas d’alcool, pas de stupéfiants pour le conducteur, pas de difficulté majeure dans la règle de conduite, mais c'est l'accident. La seule chose problématique c’est la marche arrière et la vitesse probablement excessive lors du recul du véhicule, mais là aussi je n’ai pas de certitude sur la vitesse réelle », souligne la procureur adjoint Stéphane Bertrand qui demande 6 mois avec sursis et 1 an d’interdiction de permis.

« Il s’agit d’une conduite, d’un tout petit rien dans la conduite avec des conséquences dramatiques », ajoute le représentant du parquet de Nîmes. En reculant le conducteur affirme encore aujourd’hui à la barre de la juridiction pénale gardoise, qu’il a regardé dans ses rétroviseurs et que ses caméras de recul n’ont pas averti d’un danger proche et de la présence de cette dame à l'arrière de son bolide. « 42 ans de permis et pas un seul constat d’assurance ou de problème lié à la conduite », reprend maître Charline Angot pour la défense du conducteur fautif, poursuivi ce mardi 15 novembre à l’audience du tribunal correctionnel de Nîmes, pour « homicide involontaire par négligence ».

La famille de la victime fait front avec dignité et émotion sur le banc des parties civiles. Difficile pour les deux fils et la belle-fille de la retraitée d’entendre les propos du conducteur responsable de l’accident. « Je suis attristée qu’il n’y ait pas de prise de conscience par rapport à la vitesse alors que tout démontre dans le dossier qu’il a roulé vite, qu’il a effectué une marche arrière bien trop rapide », insiste Maître Marion Deler.

Le tribunal a condamné le commerçant savoyard à un an de prison avec sursis et une suspension de permis pendant un an.

Boris De la Cruz

Faits Divers

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais