Faits Divers
Publié il y a 4 ans - Mise à jour le 08.06.2018 - tony-duret - 1 min  - vu 1604 fois

NÎMES Accusé de violences sur son ex : "cette fille, elle aime bien se faire brutaliser !"

Palais de justice de Nîmes (DR)

Nabil, 30 ans et 14 mentions sur le casier judiciaire, et son ex-copine, une lycéenne à Philippe Lamour à Nîmes, ne sont pas d'accord sur le déroulé des faits du 10 novembre dernier.

Nabil, le prévenu, accusé d'avoir commis des violences sur son ex-petite amie, jure qu'il ne l'a pas frappé mais concède toutefois :

- C'est possible qu'elle se soit cognée malencontreusement...

- Ce n'est pas vous qui l'auriez cogné malencontreusement ?, tente le malicieux président Bandiera.

Nabil assure que non avant d'être mis en difficulté par les hématomes constatés au front, à l'épaule et sur les cuisses de la victime...

- On s'est un peu chamaillé, reconnaît-il. C'est vrai que j'ai été un peu impulsif, mais pas violent.

Le président en doute... D'autant que devant le juge des libertés, le trentenaire avait prononcé cette phrase terrible :

- Je ne l'ai pas frappée, mais de toute façon cette fille elle aime bien se faire brutaliser !

À l'issue du délibéré, Nabil a été condamné à 10 mois de prison dont la moitié avec sursis. Il devra indemniser son ex à hauteur de 900€ et ne pourra plus entrer en contact avec elle.

Tony Duret

Tony Duret

Faits Divers

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais