Faits Divers
Publié il y a 4 ans - Mise à jour le 16.03.2018 - philippe-gavillet-de-peney - 1 min  - vu 2131 fois

NÎMES L'apprenti dealer de la rave-party pas doué pour le commerce !

(Photo d'illustration : ObjectifGard)

(Photo d'illustration)

Interpellé le 23 juillet dernier aux alentours de 4 h sur une rave-party qui se déroulait au Mas des Lauzières, ce Savoyard résidant à Montpellier ne faisait pas dans la discrétion.

Interpellant l'éventuel chaland à grands renforts de "20 euros !, 20 euros !" et de "Extra ! Pas cher !" lancé à la cantonade au sujet du cannabis et de cachets qu'il se proposait de vendre, il a rapidement attiré l'attention. Dont celle des gendarmes ! Jugé au tribunal correctionnel, l’intéressé explique au président Bandiera qu'il avait investi 200 euros dans ses achats en espérant en tirer un bénéfice à la revente. "J'avais besoin d'argent pour réparer ma voiture. Je me suis dit, pourquoi pas ?" Reconnaissant être un gros consommateur de stupéfiants, il avait finalement utilisé une bonne partie de ses emplettes pour sa propre consommation. Après quoi, concernant les éventuels bénéfices, il ne pouvait plus en espérer que...20 euros, les fameux cachets censés être de l'extasy s'étant avérés quant à eux être des placebos sans effet psychotropes... Inconnu de la justice jusqu'alors, l'apprenti dealer Jefferson B. écope finalement de 3 mois de prison avec sursis et de 500 euros d'amende.

Philippe GAVILLET de PENEY

Philippe@objectifgard.com 

Philippe Gavillet de Peney

Faits Divers

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais