Gard
Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 04.10.2022 - coralie-mollaret - 2 min  - vu 426 fois

EXPRESSO Les socialistes gardois cherchent à retrouver leur ligne…

Arnaud Bord et Denis Bouad ne sont pas d'accord sur la ligne que le PS doit adopter ces trois prochaines années (Photo : droits réservés)

Ce mardi, le Parti socialiste fixera le calendrier du prochain congrès. L’objectif : redéfinir la ligne du parti. Dans le Gard, tous les socialistes ne sont pas d’accord. Ce qui pose problème ? La Nupes... 

Ce week-end, une tribune de la main de 150 élus socialistes était signée dans le JDD (Journal du dimanche). Parmi les signataires, quelques Gardois : le président du Pays d'Uzès Fabrice Verdier, l’élue de Vauvert Katy Guyot, le sénateur Denis Bouad, la présidente du Département Françoise Laurent-Perrigot ou encore la conseillère régionale Julie Delalonde. Cette (très) longue tribune, dont le leitmotiv est la "Refondation", ambitionne de « réaffirmer le besoin de vision politique » notamment à l’égard de l’accord électoral Nupes. Gros challenge.

Pour les signataires, ce dernier « a été le produit de l’état comatique de la Gauche sociale et écologique, une réponse électorale unitaire attendue par le peuple de Gauche face à sa dispersion. » Sauf qu'aujourd'hui, ces mêmes signataires expliquent subtilement vouloir rassembler « les socialistes sur l’essentiel pour espérer à nouveau rassembler la Gauche durablement. » Un rassemblement sans la France insoumise ? Les dernières Législatives ont montré que certains socialistes, soutiens de la présidente de la région Occitanie Carole Delga, goûtaient peu à l’alliance avec les Insoumis, au travers de la Nupes (Nouvelle union populaire, écologique et sociale).

La publication de cette tribune n'est pas un hasard : aujourd'hui à Paris, se tient un conseil national pour fixer le calendrier du prochain congrès. Au PS, le congrès est le processus électoral servant à désigner le premier secrétaire - aujourd’hui Olivier Faure - ainsi que la ligne du parti politique. Après avoir lu ce texte, le premier fédéral du PS gardois et soutien d’Olivier Faure, Arnaud Bord, qualifie cette tribune de « non-évènement ». Il s'en explique : « Ce texte ne fait que corroborer la ligne d’Olivier Faure. L’alliance de la Gauche (à travers la Nupes, NDLR) était obligatoire et vitale. Il faut toujours trouver les circonstances d’un rassemblement large de la Gauche sinon on disparaitra et nos idées avec ! »

CM

coralie.mollaret@objectifgard.com

Coralie Mollaret

Gard

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais