Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 17.06.2024 - Marie Meunier - 3 min  - vu 1052 fois

LÉGISLATIVES Florent Grau (LR-Nouvelle énergie) prône une "droite d'idées" sur la 3e circonscription

Florent Grau est le candidat investi par LR et Nouvelle Énergie sur la 3e circonscription du Gard, avec sa suppléante, Lisa Kamen-Hirsig. 

- photo Marie Meunier

Sur la 3e circonscription du Gard, sept candidats sont en lice aux élections législatives anticipées. Florent Grau part avec l'investiture des Républicains et de Nouvelle Énergie. Lui qui est aujourd'hui directeur de cabinet à la mairie de Villeneuve-lez-Avignon, veut mener une campagne "pour défendre ses idées et le territoire". 

En 2022, la Villeneuvoise Blandine Arnaud se présentait avec l'étiquette Les Républicains aux élections législatives sur la 3e circonscription du Gard. Cette fois-ci, c'est Florent Grau qui part avec l'investiture LR -où il est encarté depuis 2012- mais aussi avec celle d'Énergie positive, le parti de David Lisnard. Âgé de 29 ans, le candidat finit sa thèse en droit public et occupe aussi le poste de directeur de cabinet à la mairie de Villeneuve-lez-Avignon, auprès de Pascale Bories. Il a d'ailleurs tout le soutien de l'édile qui voit en lui quelqu'un qui a le "peps et les convictions". Le maire de Rochefort-du-Gard, Rémy Bachevalier, se réjouit de "l'espoir" qu'il apporte aux Républicains du territoire. Quant au délégué LR de la circonscription, Farès Orcet, il remplit également la mission de directeur de campagne. 

Florent Grau est directeur de cabinet à la mairie de Villeneuve-lez-Avignon. • photo Marie Meunier

La suppléante de Florent Grau sera Lisa Kamen-Hirsig, qui habite Villeneuve depuis quatre ans. Elle qui enseigne en école depuis une vingtaine d'années a connecté avec la politique après une rencontre avec David Lisnard. Comme le maire de Cannes, elle dénonce "la suradministration en France et la non-maîtrise des comptes publics". Le binôme veut défendre "une droite d'idées, de convictions et qui ne se renie pas", insiste Florent Grau. La campagne sera courte pour tous les candidats, mais le Villeneuvois veut décliner son projet aux antipodes "du spectacle regrettable de la semaine passée avec de petites tambouilles, avec des gens (...) qui se sont fourvoyés pour quelques sièges et ont rejoint un parti qui a le vent en poupe."

"C'est une bataille que je vais mener avec force, avec tout mon cœur et toutes mes convictions"

Lui souhaite "défendre le territoire" et porter des idées locales "qui fonctionnent et dont il faudrait s'inspirer pour gérer la France demain". C'est la première fois que Florent Grau part en son nom durant une élection (il était aussi 33e sur la liste de Roubaud aux municipales en 2014, ndlr). Il vit depuis qu'il est enfant sur la circonscription : "C'est une bataille que je vais mener avec force, avec tout mon cœur et toutes mes convictions", insiste-t-il. Ne croyant pas à la victoire du candidat de la majorité présidentielle-Horizons après la défaite en 2022 d'Anthony Cellier face à Pascale Bordes (RN), Florent Grau veut se dresser en unique alternative au "Rassemblement national et à l'extrême gauche (...) et (en) appelle aux électeurs qui en ont marre du choix entre vote sanction et vote barrage."

Il considère que le Front populaire relève de l'extrême-gauche et que "les Socialistes se sont engagés dans une alliance contre-nature. (...) LFI c'est du sectarisme." Néanmoins, François-Xavier Bellamy, le candidat Les Républicains, n'a pas fait de grands scores aux élections Européennes la semaine dernière, qui ont mis le RN en tête. Florent Grau mise sur plusieurs points forts pour convaincre l'électorat : la liberté économique, la maîtrise des comptes publics, inciter l'État à se recentrer sur ses missions régaliennes, miser sur le nucléaire et pousser l'installation du SMR à Marcoule, donner plus de liberté aux collectivités territoriales...

"Je pense notamment à la loi SRU qui impose 25% de logements sociaux à l'ensemble des communes, sans prendre en compte les particularismes. La santé est également un sujet important, on se retrouve avec des déserts médicaux qui progressent. (...) La première des libertés c'est aussi la sécurité, on ne peut pas se résoudre à voir des quartiers tenus par des dealers, notamment à Bagnols-sur-Cèze", liste-t-il. Durant les deux semaines de campagne, lui et sa binôme iront à la rencontre des habitants de la circonscription et organiseront une réunion publique le jeudi 27 juin, à 18h, à la salle Fernand-Martin, à Villeneuve-lez-Avignon. Et s'il n'atteignait pas le second tour, Florent Grau se rangerait-il derrière l'avis de François-Xavier Bellamy préférant voter RN que Front populaire ? "Je suis candidat pour être au second tour, la question ne se pose même pas. La politique fiction, je ne vais pas commencer à en faire à 29 ans", répond-t-il. 

Marie Meunier

Politique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio