Publié il y a 1 an - Mise à jour le 01.02.2023 - Norman Jardin et Corentin Corger  - 3 min  - vu 2069 fois

LA MINUTE SPORT L'actualité sportive de ce mercredi 1er février

Moussa Koné photo Anthony Maurin

Moussa Koné a été le héros nîmois de la soirée 

Comme chaque jour du lundi au vendredi, découvrez l’essentiel de l'actualité sportive gardoise en quelques infos.

NÎMES OLYMPIQUE 

Koné héros de Guingamp à Garons. Entré à la 89e minute du match à Guingamp hier soir, Moussa a fait une apparition fracassante puisque c’est lui qui a marqué le but de la victoire (1-2) dans la temps additionnel. L’histoire est belle, car son entrée en jeu n’est dû qu’à la sortie de Jean N’Guessan qui pensait être blessé, mais qui ne l’était pas. Le but salvateur qui permet aux Crocodiles de sortir de la zone de relégation et il va apporter un peu de confiance à l’attaquant sénégalais qui est le héros de la soirée et même de la nuit. En effet, quand la délégation nîmoise, dont l’avion a atterri à Garons vers 2h15, a voulu sortir du parking, elle s’est heurtée à des barrières récalcitrantes. Impossible d’évacuer les véhicules des Nîmois. Mais voilà, Koné est arrivé, il a pris les choses (et les barrières) en main et a permis à ses coéquipiers de sortir du parking. Sur le plan sportif, l’attaquant n’avait plus marqué depuis le 29 octobre 2022, c’était au stade des Costières face à Borgo (victoire 3-0) en coupe de France. Quant au championnat, Koné n’avait plus fait trembler les filets depuis le 2 septembre dernier à Valenciennes (défaite 3-2). Mais pour avoir manifesté sa joie hors des limites du terrain, le Crocodile a écopé d’un carton jaune vraiment évitable. Du coup, le buteur est désormais sous la menace d’un troisième avertissement puisqu’il avait déjà été averti à Grenoble le 6 janvier en coupe de France (défaite 1-0). Si Moussa Koné reçoit un carton jaune vendredi contre le GF38 au stade des Antonins, il sera automatiquement suspendu pour le réception de l’AS Saint-Etienne le 20 février.

FF NÎMES-MÉTROPOLE GARD

Le foot féminin aux Costières. Initialement, Nîmes Olympique pouvait encore exploiter la pelouse du stade des Costières jusqu’à fin janvier. Mais le président Rani Assaf a obtenu une dérogation de la part de la municipalité pour utiliser ce terrain jusqu’à la fin mai qui correspond à la fin de saison de Ligue 2. Frédéric Bompard apprécie de pouvoir s’entraîner sur cette pelouse dont l’entretien est à la charge du club. Un gazon en bon état qui va accueillir aussi les footballeuses nîmoises. En effet, les filles de Nîmes métropole devraient jouer aux Costières le 26 février pour la réception du leader Saint-Étienne. Les Nîmoises, lanterne rouge de D2, éprouvent des difficultés à trouver un terrain potable puisque l’annexe des Costières est devenue impraticable. D’ici là, FFNMG se déplacera à Marseille (5 février) et recevra Clermont.

ÉTOILE DE BESSÈGES

Marguerittes ville étape de l’Étoile de Bessèges 2024 ? • Photo : Yannick Pons

Étoile de Bessèges Marguerittes, ville étape en 2024 ? Ce midi, s’est élancé la 53e édition de la course cycliste l’Étoile de Bessèges depuis Bellegarde. L’occasion avec les organisateurs de l’épreuve et les élus locaux de faire le point sur le tracé de 2024 qui semble déjà largement se dessiner. En effet, Bellegarde accueillera à nouveau le grand départ. Parmi les nouveautés, Marguerittes devrait être ville étape certainement sur le deuxième jour de course. « Je veux que Marguerittes et Nîmes métropole trouvent toute sa place dans l’Étoile de Bessèges », confiait à notre micro Rémi Nicolas, le maire de la commune et vice-président de l’Agglo. Une information quasiment confirmée par la directrice de la course, Claudine Fangille. La fille du fondateur de l’épreuve qui a aussi annoncé qu’en 2024 une arrivée d’étape se fera à Méjannes-le-Clap qui héberge le centre sportif départemental. Ce sera certainement pour la quatrième étape. Ainsi, il n’y aura pas d’arrivée au Mont Bouquet, ce dernier sera néanmoins traversé par le peloton 15 kilomètres avant l’arrivée dans la commune cévenole. Une Étoile qui continue de briller dont le budget pour l’organiser s’élève à 900 000 euros dont 300 000 obtenus grâce aux droits télés. Ce jeudi, c'est le Belge Arnaud de Lie qui a remporté la première étape de 161 kilomètres (Bellegarde - Bellegarde). Il a devancé le Danois Mads Pedersen et et Français Benoit Cosnefroy

Norman Jardin et Corentin Corger

Sports Gard

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio