Nîmes Olympique
Publié il y a 10 ans - Mise à jour le 31.08.2012 - tony-duret - 2 min  - vu 120 fois

NÎMES OLYMPIQUE – LAVAL : Un déplacement à haut risque

Les crocos à l'échauffement

« On va chez une équipe de Laval qui est dos au mur, qui vient de se faire éliminer par Angers sur sa pelouse en Coupe de la ligue (défaite 2-0, NDLR) et qui va se concentrer sur le championnat ». Ces mots de Victor Zvunka, hier avant que l’équipe ne parte à Laval, résument bien la difficulté qui va attendre les Nîmois ce soir, à 18h45, sur la pelouse du stade Francis Le Basser.

Laval n’est pas un ogre de Ligue 2, contrairement aux Caen, Nantes et Auxerre, clubs déjà affrontés par les crocos. Hélas, au vu du début de championnat, on ne peut pas dire non plus que la venue des Nîmois ait de quoi effrayer les Lavallois. Un point et trois places au classement séparent les deux équipes. Laval - 14eme - totalise 5 points avec une victoire, deux nuls et deux défaites. Nîmes - 17eme - est à 4 points avec une victoire, un nul et trois défaites. Ce début de saison des deux équipes est donc à peu près semblable.

Si Nîmes a une vraie raison d’y croire, c’est que l’équipe semble plus à l’aise à l’extérieur que sur sa pelouse. Pour preuve, la seule victoire du club est celle obtenue à Sedan, il y a quinze jours. Il faudrait donc que les Nîmois réitèrent ce match, qu’ils jouent décomplexés et qu’ils tentent d’éviter de prendre ces fameux « deux buts par match », devenus une tradition maison. Coach Zvunka tente lui aussi de rompre avec cette coutume locale qui commence à l’agacer : « On a travaillé à partir de la vidéo cette semaine pour corriger nos erreurs défensives. Mais j’ai remarqué qu’on manque de communication. J’ai une équipe qui ne se parle pas. Je ne veux pas non plus une équipe d’aboyeurs mais il faut qu’on communique un minimum ».

Difficulté supplémentaire avant ce déplacement en Mayenne, la liste des joueurs qui fréquentent l’infirmerie s’alourdit un peu plus : Benezet (côte), Hsissane (cheville), Boche (genou) et Stosic (genou) sont forfaits pour ce match. On se réjouira cependant du retour de Seydou Koné qui serait très inspiré s’il parvenait à trouver, une deuxième fois cette saison, le chemin des filets.

Enfin, si l’on s’appuie sur les statistiques, une dernière difficulté, de taille, se présente pour les crocos. Lors des quinze dernières rencontres à Laval, Nîmes ne s’est imposé qu’une fois contre quatre nuls et dix défaites. Un sérieux avantage pour les joueurs de Mayenne. Les Nîmois, on l’espère, vont tout donner pour déjouer les statistiques.

Les groupes 

Nîmes Olympique :

Merville, Al-Shaïbani, Poulain, Carlier, Bensaïd, Parpeix, Piocelle, Amewou, Haddou, Bouby, Robail, Haguy, Ogounbiyi, Gragnic, Thibault, Koné.

Laval :

Balijon, Vanhamel, Belaud, Adéoti, Talmont, Falette, Traoré, Rose, Perrot, Gonçalves, Le Baron, Gamboa, Hamdi, Ewolo, Lebouc, Viale, Do Marcolino.

Tony Duret

tony.duret@objectifgard.com

Tony Duret

Nîmes Olympique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais