Du côté de Nîmes

PROGRAMME DE LA 4EME EDITION DU FESTIVAL DES NUITS MUSICALES DE LA TUILERIE EN JUILLET 2011


Pour sa 4ème édition, le festival des Nuits Musicales de la Tuilerie accueille des artistes de renommée internationale pour des concerts de musique classique au profit d'associations caritatives dédiées à la protection de l'enfance.

Le pianiste Jean-Philippe Collard, la harpiste Marielle Nordmann, accompagnée au bandonéon par Eduardo Garcia, les trois trompettistes Bernard Soustrot, Guy Touvron, Thierry Caens, accompagnés par le Collegium Instrumental Méditerranée sous la direction de Daniel Tosi : tels sont les interprètes éblouissants qui feront les grandes heures de l'édition 2011 des Nuits Musicales de la Tuilerie, LE festival de musique classique auquel assister cet été, en juillet, dans le Sud de la France.

« Depuis 2008, le succès de ce festival tient à la qualité des artistes, au talent de notre directeur artistique Bernard Soustrot, à la fidélité de notre public, aux efforts conjugués de notre équipe, au soutien de la ville de Nîmes et de nos partenaires ainsi qu'à la magie de la clairière du château, cadre de ces concerts », souligne Chantal Comte, résidente de l'Association musicale.

Au programme de l'édition 2011 des Nuits Musicales de la Tuilerie

Jeudi 7 Juillet 2011, 21h00

Artiste : Jean-Philippe Collard (piano), au profit de l'association Terre des Enfants.

Programme : Chopin

Polonaise-Fantaisie en la bémol Majeur

Nocturne en do dièse mineur Op. Posthume

Scherzo N° 3 en do dièse mineur

Nocturne en ré bémol Majeur Op. 27 N° 2

Ballade N° 4 en fa mineur

Liszt : Sonate en si mineur

Le 27 janvier 1948, à n'en pas douter, la fée musique rôdait aux alentours du berceau de Jean-Philippe Collard : élevé dans une maisonnée nombreuse et mélomane, le petit champenois a tôt fait de tomber sous le charme du rituel magique de la musique de chambre en famille. Si bien qu'à l'âge de 10 ans, il quitte sa région natale pour gagner la capitale, sans prendre la mesure de ce qui l'attend : le Conservatoire National Supérieur de Paris, la ronde des concours internationaux, huit années d'études sous la férule éclairée et exigeante de Pierre Sancan, avant d'être projeté sur le devant de la scène internationale... Aujourd'hui fort d'une discographie de plus de cinquante titres, Jean-Philippe Collard est un des plus grands pianistes classiques internationaux. Il sillonne les grandes scènes musicales du vieux continent et d'Outre-Atlantique – de Carnegie Hall au Teatro Colon en passant par le Théâtre des Champs-Elysées et le Royal Albert Hall. Figure bien connue du public français, enfant chéri des Etats-Unis, il pourrait se targuer d'avoir joué avec le gotha des chefs et des orchestres à travers le monde. Mais sa soif d'échange et de partage le conduit volontiers sur des départementales peu fréquentées par la jet-set des pianistes : cet artiste tout-terrain aime à voyager en cavalier solitaire, escorté par son fidèle piano, sur les chemins du Béarn ou de la sierra mexicaine. Là, d'églises de village en salles des fêtes, il a vécu certains des moments de grâce de sa vie de musicien.

Jeudi 21 Juillet 2011, 21h00

Artistes : Marielle Nordmann (harpe) et Eduardo Garcia (bandonéon), au profit de l'association APAM Haïti.

Programme :

Nazca, d'Erik Marchelie ; Adios Nonino, d'Astor Piazzolla ; Asturias, d'I. Albeniz ; Payadora, de Julian Plaza ; O Canto Do Cysne Negro, d'H. Villa-Lobos ; Prélude en mi, d'H. Villa-Lobos ; Corralera, d'Anselmo Aieta ; Concerto d'Aranjuez : adagio, de J. Rodrigo ; Romance De Barrio, d'Anibal Troilo ; Jacinto Chiclana, d'Astor Piazzolla-Jorge Luis Borges ; Sur, d'Anibal Troilo ; Mi Refugio, de J. C. Cobian ; Milonga del Angel, d'Astor Piazzolla ; Taquito Militar, de Mariano Mores.

Beaucoup d'excellents interprètes savent faire de la musique. Certains savent même chanter. Rares pourtant sont ceux qui utilisent leur instrument pour parler et dire des choses essentielles. Marielle Nordmann est de ceux-là. Née en France, elle commence le piano à l'âge de 6 ans. A 10 ans, elle rencontre la légendaire harpiste Lily Laskine, ce qui déterminera son choix d'instrument et sa carrière. Soliste internationalement reconnue et admirée, elle joue avec les plus grands artistes sous la baguette de grands chefs tels que : S. Baudo, R. Benzi, M. Corboz, T. Guschelbauer, L. Hager, M. Janowski, A. Jordan, A. Lombard, Y. Menuhin, J. Neschling…

La richesse de sa personnalité, son sens de l'humour, sa vitalité et sa chaleur humaine font d'elle une grande dame. La puissance et la rondeur de sa sonorité, alliées à une exceptionnelle musicalité et une grande justesse de phrasé, la placent au rang privilégié des grands interprètes. L'artiste croit à la « musique pour tous, partout où cela est possible » (hôpitaux, prisons...). Pour elle, la musique doit être porteuse de vie et d'émotions.

Eduardo Garcia, lui, étudie le bandonéon depuis son plus jeune âge avec son père en Argentine, son pays d'origine. Ses autres professeurs sont Daniel Binelli, Nestor Marconi, Rodolfo Mederos et Alejandro Barletta (au Conservatiore National de Bs As). Il étudie aussi l'harmonie, la composition et l'orchestration avec E. Criscuolo, Gustavo Beytelmann et au C.I.M a Paris.

A 20 ans, il crée le sextet Apertura avec lequel il obtient de nombreux prix de composition et interprétation. En 1992, il arrive en France, joue et enregistre entre autres avec le Cuarteto Cedron, Gustavo Beytelmann… Il est invité en tant que soliste par l'Orchestre National de Chambre de Toulouse, l'Orchestre de Compiègne, l'Orchestre Symphonique de Mulhouse... et pour la création des opéras « Che Buenos Aires » (Expo universelle d'Hanovre 2000) et « Destino Tango » avec l'Orchestre Symphonique de St Gallen.

Jeudi 28 Juillet 2011, 21h00

Les Trois Trompettes (Bernard Soustrot, Thierry Caens, Guy Touvron) et le Collegium Instrumental Méditerranée, dirigé par Daniel Tosi, au profit du Secours Populaire de Nîmes.

Programme : Verdi, Albeniz, Rota, Anderson, Respighi, Bach, Vivaldi. Colombier,

Bernard Soustrot commence sa carrière en 1975 par le poste de Trompette-solo à l'Orchestre Radio Symphonique de Stuttgart sous la direction de Celibidache, puis en 1976 il devient Trompette-solo au Nouvel Orchestre Philharmonique de Radio-France sous la direction de Gilbert Amy. En 1981, il décide de se consacrer définitivement à une carrière de Soliste-Concertiste International.

Il est aujourd'hui l'un des plus grands trompettistes du monde et l'un de ces musiciens qui se renouvellent constamment, toujours en éveil, toujours curieux de nouvelles aventures, ayant pour unique souci de promouvoir l'Ecole Française des Cuivres dans le monde entier (Master Class, Scéances Educatives, Concours...).

Guy Touvron est un trompettiste classique, né le 15 février 1950 à Vichy. Soliste international, il parcourt le monde et est le favori de bien des orchestres, tels I Solisti Veneti, English Chamber Orchestra, Mozarteum de Salzbourg, Festival String de Lucerne, l'orchestre de chambre de Prague et les orchestres de chambre français (Toulouse, Pays de Loire, Basse-Normandie, Pays de Savoie, etc.), ainsi que de nombreux orchestres symphoniques dans les différents pays qui l'accueillent. Il joue régulièrement en Asie (7 tournées au Japon), aux États-Unis et a déjà enregistré plus de quatre-vingt disques. De nos jours, ses interprétations avec orgues et pianos, avec Emmanuelle Huart par exemple, lui valent toujours les plus beaux applaudissements.

Né en 1958 à Dijon (France), Thierry Caens suit des études musicales auprès de son père Marcel Caens puis avec Robert Pichaureau et Pierre Pollin. Il entre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Maurice André, où il obtient en 1977 un Premier Prix de trompette et en 1978 un Premier Prix de cornet. Soliste recherché, il est l'invité des plus grandes salles du monde, du Victoria Hall de Genève au Bunka Kaikan de Tokyo en passant par les États-Unis, la Chine, l'Italie et Paris (Pleyel, Gaveau, Radio-France, Théâtre des Champs Elysées, Châtelet, etc.).

Daniel Tosi est aujourd'hui compositeur et chef d'orchestre. Il est aussi Directeur Artistique du CAMPLER (Centre Art Musique Perpignan Languedoc-Roussillon) qui regroupe entre autres les spectacles lyriques et les concerts symphoniques en Languedoc-Roussillon. Groupe musical de « douze cordes » formé d'interprètes tous issus des Conservatoires Nationaux Supérieurs de Musique ou des Grandes Ecoles de Musique, le Collegium Instrumental Méditerranée est un ensemble de jeunes gens de 16 à 25 ans dans lequel règne un climat d'innovation, une volonté d'aller de l'avant et de découvrir des horizons nouveaux.

Infos pratiques :

Tous les concerts ont lieu à 21h00 dans la Clairière du Château de la Tuilerie.

Les représentations s'accompagnent d'expositions de photos, peintures ou sculptures afin d'associer tous les arts. Collation et dégustation sont proposées autour des artistes pour un moment d'échange convivial à l'issue des concerts.

En cas de graves intempéries, les concerts auront lieu dans l'auditorium de l'hôtel Novotel Atria, Boulevard de Prague, à Nîmes.

Tarifs : Adulte : 30 € ; 12-18 ans : 15 € ; gratuit pour les moins de 12 ans

Billets en vente : Fnac, Carrefour, Géant, Système U, Intermarché - www.fnac.com - www.carrefour.frwww.francebillet.com – 0 892 68 36 22 (0,34 € TTC /min). Ou dès à présent au Château de la Tuilerie 237 chemin de la Tuilerie à Nîmes.

Pour tout renseignement : www.nuitsmusicalesdelatuilerie.com

ou par téléphone : 04 66 70 07 52

Château de la Tuilerie

203 chemin de la Tuilerie

30900 Nîmes

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité