A la uneActualité générale.Actualités

DES VŒUX À LA PRESSE SOUS LE SIGNE DE L’ÉMOTION POUR DAMIEN ALARY

Photo © objectifgard.com / MA

Un rendez-vous prévu à 11h30 pour convier les journalistes au vœux à la presse de la part du président du conseil général du Gard, vendredi 20 janvier 2012, qui, finalement prend un peu de retard, mais qui sera marqué justement par l’absence de formalisme et la décontraction d’un homme qui semblait marqué par une perte pour le microcosme nîmois d’une de ses figures locales des plus discrètes et en même temps des plus singulières. C’est ce que l’auditoire composé de plusieurs confrères de la presse écrite, radiophonique et audiovisuelle locales ont pu ressentir au cours d’un discours prononcé sans notes, mais sans doute préparé quelque peu pour l’occasion. Lorsque Damien Alary évoque la perte de Christophe Donnet la veille, journaliste pour le Réveil du Midi, la Vie des halles, puis le Journal des Halles (par ailleurs, Vice-président du Club de Presse de Gard Lozère), on sent l’émotion de celui qui a croisé la route du journaliste, terrassé par une maladie contre laquelle il luttait depuis quelques temps déjà. En effet, l’élu gardois a eu l’occasion d’échanger de manière plus intime avec Christophe Donnet, nous a-t-il révélé, alors que lui-même subissait une opération des cordes vocales pour une inflammation qui s’est révélée cancéreuse, durant l’été 2011. « Nous subissions le même traitement de radiothérapie, et je sais qu’il souffrait beaucoup physiquement », a-t-il souligné.

Un rendez-vous que Damien Alary a voulu sans faste, « sans révélations ni scoop, simplement un rendez-vous amical ». Il n’oublie d’ailleurs pas de rappeler qu’il avait supprimé la cérémonie des vœux et les dépenses mobilisées à cette l’occasion, pour lui préférer le financement d’un robot chirurgical au profit du CHU Carémeau de Nîmes.

Un hommage à Christophe Donnet, ainsi qu’à l’ensemble de la presse locale, et aussi à ceux de nos confrères victimes de toutes sortes d’agressions et de prises d’otage à travers le monde, tels qu’Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier, libérés le 29 juin 2011 après 18 mois de captivité en Afghanistan, et plus récemment, la disparition de Gilles Jacquier, journaliste de France 2, qui a été tué en Syrie le 11 janvier dernier.

Une sorte de « revue de presse locale » a également été établie par le président du département avec les évènements marquants sur le plan social et économique, comme ce qui touche le groupe Paru Vendu, et les salariés de l'imprimerie Hebdoprint.

Enfin, Damien Alary a lancé l’idée d’une mise à disposition d’une salle de l’hôtel Mouret à Nîmes pour une des rencontres conviviales annuelle du club de la presse.

Il a enfin profité de l’occasion pour évoquer la création prochaine d’un blog dans le cadre du développement de la communication de la figure de proue de l’exécutif du département, afin notamment de « communiquer plus librement avec les Gardoises et les Gardois ».

Photo © objectifgard.com / MA

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité