Actualité générale.Actualités

LE SAMU SOCIAL DE NÎMES EN APPEL À VOTRE GÉNÉROSITÉ

Le grand froid traverse le pays, le département du Gard n'est pas épargné, ça n'aura échappé à personne. Les températures ne cessent de chuter, augmentant la souffrance des personnes démunies ayant élu domicile dans la rue. La Croix Rouge de Nîmes, qui multiplient les maraudes de jour comme de nuit, vide ses stocks de vêtements pour venir en aide à ces SDF. Mais malheureusement, ces stocks ne sont pas inépuisables.  "Les vêtements que nous récoltons, nous les distribuons dans la rue aux personnes qui en ont besoin. Actuellement, la Croix Rouge de Nîmes manque cruellement d'habits en particulier pour les hommes qui représentent une forte population des personnes qui vivent dans la rue" explique Emmanuel Appy, chargé de la communication et du développement des ressources à la Croix rouge de Nîmes.

Pantalons, pull-over, vestes chaudes, chaussettes, chaussures chaudes et couvertures, tous les dons sont les bienvenus sur les lieux de collecte, à l'Antenne du Samu social, 2 rue Dagobert à Nîmes, ou à la délégation locale de la Croix Rouge, 2160 chemin du Bachas, (à côté de Grand Frais) à Nîmes.

Les centres d'accueil pris d'assaut ce week-end

Vendredi 3 février, Hugues Bousiges, préfet du Gard, activait le niveau III du plan départemental d’hébergement des personnes sans abri. Le dispositif s'est donc intensifié tout le week-end, offrant des places d'hébergement avec notamment l'ouverture de 15 lieux d'accueil supplémentaires dans les délégations gardoises de la Croix Rouge de samedi à ce lundi matin 8 heures. Si le nombre de personnes accueillies, ce week-end, dans chaque lieu n'a pas encore été révélé, on sait déjà que les centres d'hébergements habituels ont eux été pris d'assaut. Comme on le comprend. Ainsi, 22 personnes ont été hébergées dans les places habituelles de Nîmes, 31 ont été mises à l’abri au centre d'accueil de nuit de l'Adejo. Une famille, un couple et son enfant, a été logée à l'Hôtel Doré.

Une trentaine de signalements par jour ont été relayés via le 115 au Samu social et aux secouristes de la Croix rouge de Nîmes qui ont pris en charge et placé les personnes dans des centre d'hébergement.

Du côté d'Alès, une dizaine de SDF ont été reçus dans l'abri de nuit LeSage à Alès.

3 réactions sur “LE SAMU SOCIAL DE NÎMES EN APPEL À VOTRE GÉNÉROSITÉ”

  1. Je serais bientôt à la retraite (septembre 2014). Cherchez vous des bénévoles pour vous aider dans vos multiples taches ?
    Je suis enseignante au cailar.
    Fraternellement
    M BRENAUT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité