Actualité générale.Actualités

CHEMIN-BAS D’AVIGNON : « IL FAUT FAIRE VIVRE ET BOUGER CE QUARTIER »

Fatima Mansouri, présidente du comité de quartier du Chemin-Bas d'Avignon. Photo DR/S.Ma

La bonne initiative. Ce mercredi 29 février, à midi, le comité de quartier du Chemin-Bas d'Avignon accueillait pour la première fois à sa table, des habitants mais aussi les élus et les membres des associations du coin. Ce repas organisait dans le foyer Albert Camus, au cœur du Chemin-Bas d'Avignon, est né de l'envie de Fatima Mansouri, présidente du Comité, de "faire vivre et bouger ce quartier."

Il est midi, lorsque les premiers invités arrivent, un large sourire affichait sur leur visage. Le temps d'un repas, pour lequel ils ont déboursé à peine 10€ (8€ pour les associations), ils vont partager un moment convivial. Dans la petite salle, on se bouscule un peu pour trinquer à l'amitié. Très vite, l'attention se concentre sur celle qui ne cesse de courir de partout, vérifiant que ses convives ne manquent de rien, ne manquant pas de les embrasser au passage. Aller-retour incessant de la salle de réception à la cuisine, de la cuisine au bar, du bar à l'extérieur pour inciter les gens à rentrer. Cette personne, c'est Fatima Mansouri, la présidente du comité de quartier du Chemin-Bas d'Avignon, celle a qui l'on doit ce premier repas. "Nous avons réuni 73 personnes et encore, nous avons dû refuser du monde parce que la salle est trop petite. J'avais envie de faire ce repas pour que les gens du quartier se rencontrent, pour faire bouger ce quartier comme le font déjà les nombreuses associations qui sont installés ici. C'est important pour nous de nous retrouver, d'échanger, de se mélanger. Il y a des jeunes, mais aussi des personnes âgées qui sont en quelque sorte la mémoire du Chemin-Bas d'Avignon. Et puis, il y a les élus." Nous avons en effet aperçu Laurent Burgoa, conseiller général du Gard (Nîmes 4) et adjoint au maire de Nîmes chargé des quartiers Costières, délégué à la politique de la ville et aux centres sociaux, ainsi que Marc Taulelle adjoint au maire chargé des quartiers Grézan, Chemin bas d'Avignon, délégué à la gestion du patrimoine communal et au plan lumière.

"Réveiller un comité qui était endormi"

"Jusqu'à maintenant, le comité de quartier du Chemin-Bas d'Avignon était endormi" lance Fatima Mansouri qui compte bien avec l'organisation de ce premier repas inverser la tendance. Au menu donc de ce déjeuner, une salade composée, un tajine d'agneau aux pruneaux et aux amendes, un gratin de pommes de terre au foie gras, des mignardises... "Comme nous attendons toujours la subvention qui nous a été accordé par la Ville, les commerçants nous ont offert les produits pour ce repas. Bien sûr, une partie des fonds récoltés leur sera reversée, l'autre partie sera pour renflouer nos caisses car nous avons d'autres événements de prévu très prochainement" précise Fatima Mansouri. Ainsi, le 8 mars prochain, à l'occasion de la Journée internationale de lutte pour les droits des femmes, la présidente et ses membres du comité souhaitent organiser un spectacle avec un goûter qui serait offert par le centre André Malraux. Et puis il y a la Fête de la Musique lors de laquelle des jeunes du quartier seront invités à monter sur scène pour une série de concerts.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité